Huffpost Algeria mg

Des quotas de pêche instaurés pour l'espadon de Méditerranée à partir de 2017

Publication: Mis à jour:
ESPADON
DR
Imprimer

Après la pêche au thon rouge c'est au tour de l'espadon d'être soumis à une politique de quotas en méditerranée. Une première visant à protéger ce poisson victime de surpêche. Des quotas de pêche pour l'espadon de Méditerranée vont être instaurés dès l'année prochaine.

La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (Cicta), qui regroupe une cinquantaine de pays, a décidé ce 21 novembre d'instaurer des quotas de pêche pour l'espadon de Méditerranée, au terme d'une réunion à Vilamoura, au Portugal, ont annoncé l'ONG Oceana et l'Union européenne.

Le quota est fixé à 10 500 tonnes pour 2017 et baissera de 3% par an de 2018 à 2022.

C'est la première fois que des quotas sont mis en place pour protéger ce poisson victime de surpêche depuis des décennies.

Pour rappel, L'Algérie avait perdu sa quote-part initial dans la pêche au Thon en raison de ses faibles capacités en pêche. C'est au termes de grands efforts sur les trois dernières années que le Comité international de protection du thon rouge avait accordé en novembre 2014 à l'Algérie, lors d’une session extraordinaire, organisée à Gènes en Italie, la permission de doubler sa quote-part, jusqu’en 2017, en prévision de la récupération de son quota initial, estimé à 5% de la production globale de thon rouge, pour atteindre, à cette échéance, un volume de 543 tonnes contre 243 tonnes, actuellement.

Le CICTA impose aux pays soumis à ses politique de quotas pêcher la totalité de sa quote-part réglementé sous peine d'une diminution drastique et un repartage aux autres membres.

LIRE AUSSI: Thon rouge: l'Algérie a pêché la totalité de son quota de 2015