Huffpost Maroc mg

Angelina Jolie s'exprime à la Cour pénale internationale, pour la première fois depuis l'annonce de son divorce avec Brad Pitt

Publication: Mis à jour:
Imprimer

PEOPLE - Elle n'avait pas pris la parole publiquement depuis deux mois. Angelina Jolie s'est exprimée vendredi 17 novembre, pour la première fois depuis l'annonce de son divorce avec Brad Pitt... dans une vidéo diffusée à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, aux Pays-Bas.

L'actrice, nommée envoyée spéciale du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, y a passé un message à l'occasion du lancement d'une "politique relative aux enfants" victimes de violences partout dans le monde.

Relayée sur les réseaux sociaux et dans un tweet de la Cour pénale internationale (supprimé depuis), la vidéo montre une Angelina Jolie sérieuse mais sereine, le regard ferme.

"Il ne peut y avoir de justice complète sans la prise en compte des victimes de crimes de guerre elles-mêmes, et l'assistance de ces victimes pour les aider à poursuivre leur vie et surpasser les douleurs dont elles ont souffert, dit l'actrice de 41 ans, avant de féliciter "le bureau de la procureur de la CPI et toutes les personnes travaillant sur cette politique".

Son ancien compagnon et père de ses enfants, Brad Pitt, avait lui fait une apparition remarquée le 9 novembre, pour une toute autre raison... L'acteur, à l'affiche du film "Alliés" aux côtés de Marion Cotillard, était apparu très aminci sur le tapis rouge de l'avant-première du film à Hollywood.

Le 7 novembre, l'agence de presse AP indiquait que les deux stars avaient trouvé un accord sur la garde de leurs six enfants, après plusieurs semaines de discussions. Selon cet arrangement, l'actrice continuera à avoir la garde à temps plein de Maddox, Pax, Zahara, Shiloh, Vivienne et Knox; tandis que l'acteur, lui, ne disposera plus que d'un droit de visite organisé sous la supervision de thérapeutes.

LIRE AUSSI: Angelina Jolie et Brad Pitt concluent un premier accord sur leur divorce