Huffpost Algeria mg

Le salaire net moyen mensuel estimé à 39.200 DA en 2015

Publication: Mis à jour:
TRAVAILLEURS EN HYDROCARBURES
Archives
Imprimer

L'Office national des statistiques (ONS) a estimé le salaire net moyen mensuel en 2015 à 39.200 DA à raison de 54.700 DA dans le secteur public contre 32.100 DA dans le privé, a appris l'Agence de Presse algérienne (APS).

De même source, on estime que le salaire net moyen mensuel a évolué de 3,8% par rapport à l'année 2014 durant laquelle il était de 37.800 DA, sachant que le salaire net moyen est composé du salaire brut diminué des différentes retenues (IRG, sécurité sociale et retraite).

Ces chiffres sont issus d'une enquête annuelle sur les salaires menée par l'ONS auprès de 581 entreprises publiques et de 252 entreprises privées de 20 salariés et plus (hors administration et agriculture).

Au niveau national, le salaire de base représente en moyenne 60% et les primes et indemnités 40% de la rémunération brute totale, indique l'Office.

Dans le secteur public, la part des primes et indemnités dépasse légèrement la part du salaire de base (50,8%), et ce, en raison de l'influence des secteurs des transports et du commerce où la part des primes est nettement plus importante que celle du salaire de base (plus de 54%), indique l'ONS.

Mais dans le secteur privé, le salaire de base représente 66% du salaire brut: la part du salaire de base est plus importante dans les activités hôtels et restaurants (91%) et celles des finances (78%).

Les meilleurs salaires dans les secteurs Hydrocarbures et Finances

Les résultats de cette étude confirment que les activités dans les "industries extractives" (production et services d'hydrocarbures essentiellement) et les "activités financières" (banques et assurances) demeurent les secteurs qui payent le mieux: salaire net moyen de 100.500 DA/mois dans les "industries extractives" et 59.200 DA/mois dans le "secteur financier".

Ceci s'explique par le fait que les entreprises des industries extractives emploient beaucoup de diplômés et qu'elles ont plus de facilité que d'autres pour payer leur personnel (système de rémunération spécifique), explique l'ONS.

Par contre, le salaire net moyen dans le secteur "construction" est le plus faible avec 29.900 DA/mois, observe l'ONS en indiquant que ceci est lié au fait que le personnel de ces entreprises est en majorité composé d'agents d'exécution, ce qui tire vers le bas le salaire moyen de ce secteur.

Les écarts des salaires selon la qualification et les secteurs d'activités sont, dans certains cas, assez élevés: le salaire des agents d'exécution dans les activités liées aux hydrocarbures est de 68.700 DA, soit le triple de celui de l'agent d'exécution du secteur de la santé qui est de 23.400 DA.

"La qualification du salarié, le secteur juridique, la taille de l'entreprise ainsi que les spécificités de rémunération sectorielles des entreprises de certains secteurs sont les éléments les plus discriminants du niveau des salaires", relève la même source.

Par ailleurs, l'ONS note que le niveau relativement élevé du salaire dans le public est dû en partie à "l'existence de certaines entreprises publiques importantes en termes d'effectifs avec un système de rémunération avantageux".

Concernant les salaires nets dans le secteur privé national, l'Office fait savoir que c'est l'activité financière qui offre le meilleur salaire avec 73.200 DA, soit 2,3 fois le salaire net moyen mensuel global du privé national.

Par contre, les salariés du privé dans la filière "Mines et carrières" et l'activité "Immobilier et services aux entreprises" sont les moins payés avec, respectivement, des salaires mensuels moyens de 25.700 DA et 27.500 DA.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.