Huffpost Algeria mg

Climat: clôture de la COP22 à Marrakech sur une note positive

Publication: Mis à jour:
QDSQD
DR
Imprimer

La 22e session de la Conférence des Parties sur le Climat (COP) s'est clôturée vendredi 18 novembre à Baba Ighli, à Marrakech au Maroc. Son président Salaheddine Mezouar a dressé à cette occasion un bilan positif, lors d'une conférence de presse animée conjointement avec les autres membres du comité de pilotage.

"La Conférence de Marrakech a bel et bien été la COP de l'action", a affirmé hier Salaheddine Mezouar. Il en voulait pour preuves les multiples décisions prises et les initiatives lancées lors de ces 12 jours, dont "L'Appel de Marrakech", proclamé jeudi 17 novembre et l'Agenda global de l'Action, lancé mardi 8 novembre.

Hakima El Haité, ministre chargée de l’environnement et "championne marocaine du climat" a de son côté affirmé que la finance climatique "ne devrait plus constituer une problématique" grâce aux "retombées prometteuses" du Sommet Mondial sur l’Action pour le Financement Climatique et du lancement effectif de plusieurs fonds et capitaux africains.

Lors de cette conférence de presse, Saleheddine Mezouar, après avoir rendu un vibrant hommage à la société civile, s'est félicité de la proclamation, jeudi, de l'Appel de Marrakech. "La proclamation de Marrakech a été un engagement de la communauté internationale dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il s'agit aussi d'une confirmation que la priorité doit être accordée à l'action", explique-t-il.

Dans cet appel, les Parties ont réitéré leurs engagements en faveur du climat et appelé les pays développés à davantage de mobilisation et d'actions. Elles ont également réaffirmé leur engagement pour la mise en oeuvre complète de l'Accord de Paris sur le Climat.

"Il s'agit aussi des références pour les pays en voie de développement et de l'intérêt que nous devons leur porter", a rajouté M. Mezouar.

LIRE AUSSI: COP22: Les Parties réitèrent à Marrakech leurs engagements en faveur du climat

Bonnes nouvelles pour la finance climatique

La finance climatique, qui a été l’une des principales préoccupations de la COP 22 de Marrakech, n'est plus problématique.

Hakima El Haité, ministre chargée de l'environnement et "Championne marocaine pour le climat" a affirmé que cette 22e session de la Conférence sur le Climat a réalisé des avancées notables pour venir à bout de la problématique des financements et investissements climatiques.

Évoquant l’engagement des 100 milliards de dollars d’ici à 2020, réitéré lors du Sommet Mondial sur l’Action pour le Financement Climatique, elle a affirmé que ce montant, alimenté à 67% par des fonds publics, sera dépassé à terme.

Et le comité de pilotage a tenu à garantir la priorité pour les pays en développement, vulnérables aux impacts du réchauffement climatique, à travers le lancement du Partenariat NDC.

"Il sera nécessaire de respecter l’engagement des 100 milliards de dollars d’ici à 2020. Face à la magnitude de ce qui est requis pour faire face aux impacts du changement climatique, passer des millions aux milliards est indispensable. 2017 doit être l’année des projets de grande envergure, de la mobilisation des financements, et de l’accès aux services financiers qui seront nécessaire à l’adaptation", a expliqué de son côté M. Mezouar.

Cette coalition de pays en développement et développés a pour mission de s'assurer que les pays reçoivent le soutien technique et financier dont ils ont besoin pour atteindre rapidement leurs objectifs en matière de climat et de développement durable.

Hakima El Haité et Salaheddine Mezouar ont ensuite rappelé le lancement du Fonds d'investissement de Marrakech pour l'adaptation, un fonds de financement mixte de 500 millions de dollars.

L'adaptation, un des piliers de cette COP 22 au Maroc, devrait bénéficier à court terme d'un total de 87 millions de dollars pour le financement de 13 projets par le Fonds pour l'environnement mondial. 47 autres projets d'atténuation ont également été approuvés, pour une enveloppe totale de 390 millions de dollars.

Avancée dans l'Accord de Paris

Cette COP22 a également enregistré des avancées dans la rédaction du règlement de l'Accord de Paris. Un résultat essentiel, a affirmé le président de cette session. Les Parties prenantes ont fixé la date anticipée de 2018 pour son achèvement.

La même source a expliqué que "les pays ont déjà établi la base de ce travail en évaluant les actions de chacun visant à réduire les émissions, grâce à un processus transparent qui a débuté en 2014".

Les parties prenantes ont insisté à Marrakech sur le renforcement de la transparence de l'action, y compris en ce qui concerne la mesure et la comptabilisation des réductions d'émissions et la mise à disposition de financements climatiques et le transfert de technologies.

Il comprend également des travaux de conception de communication pour l’adaptation, principal vecteur de l'Accord de Paris pour partager les efforts individuels d'adaptation des pays les plus vulnérables.

L'ombre de Trump plane toujours

Lors de la même conférence de presse, le président de la COP 22 a aadressé un dernier appel aue président-élu Donald Trump, l'invitant à faire preuve de "pragmatisme".

"Le message de la COP au nouveau président américain est tout simplement de dire "nous comptons sur votre pragmatisme et votre esprit d'engagement"", a déclaré Salaheddine Mezouar.

"La communauté internationale est engagée sur un grand combat pour l'avenir de notre planète (...) pour la dignité de millions et de millions de personnes" et "nous continuons à tracer notre cap", a-t-il poursuivi.

L'ombre de Donald Trump, qui avait promis de faire retirer les Etats-Unis de l'Accord de Paris, n'a cessé de planer, depuis son élection, sur la COP22. Mardi dernier, c'était le Secrétaire général de l'ONU, Ban-Ki Moon qui affirmait que "Trump ne pourrait pas freiner la dynamique contre le réchauffement climatique", rajoutant qu'il est “une personne assez intelligente pour comprendre".

LIRE AUSSI: Donald Trump ne pourrait pas freiner la dynamique dans laquelle nous sommes engagés contre le réchauffement climatique", affirme Ban Ki-Moon

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.