Huffpost Tunisie mg

Plus de 90% des enfants victimes de violence en milieu familial en Tunisie

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Les enquêtes par grappe à indicateurs multiples réalisées, tous les quatre ans, par le ministère de la femme, de la famille et de l'enfance montrent, chaque fois, que plus de 90% des enfants sont victimes de violence en milieu familial en Tunisie, a souligné, mercredi à Tunis, Faouzia Jabeur Chaabane, directrice générale de l'enfance.

Dans une déclaration à la TAP en marge d'un atelier de validation technique de la stratégie nationale de communication pour la prévention de la violence à l'égard des enfant en milieu familial", Jabeur a fait savoir que la rencontre permettra de réfléchir à une nouvelle approche pour appréhender la violence à l'égard des enfants en milieu familial et aux moyens de diffuser la culture de non-violence, en permettant à l'enfant de lutter contre la violence à laquelle il est exposé.

LIRE AUSSI: Tunisie-télé: Quand les enfants s'exposent quotidiennement à la violence verbale et physique. Un pédopsychiatre alerte

Il s'agit, a-t-elle dit, d'une approche participative incluant la famille, la société, les institutions travaillant dans le domaine de l'enfance et les composantes de la société civile.

L'idée de cette stratégie communicationnelle a été lancée, selon la Chaabane, au cours d'une session de formation organisée en 2015 en partenariat avec des établissements publics, des composantes de la société civile et le fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF). Cette stratégie sera mise en œuvre en 2017, a-t-elle fait savoir.

De son côté, l'experte au sein de l'UNICEF en stratégie de communication pour le changement des comportements a indiqué que 93,2% des enfants âgés de 2 et 14 ans dans le monde ont subi, au moins une fois, des violences physiques et sexuelles en milieu familial et que 32% des enfants ont subi des punitions sévères au sein de leur famille.

LIRE AUSSI: Tunisie: L'enfance guettée par des menaces de toutes parts

L'experte a mentionné que la stratégie communicationnelle prônée s'appuie sur la prévention de la violence familiale, la promotion de la culture de non-violence et le dialogue au sein de la famille.

De son côté, Lamia Brahim, psychologue, a indiqué qu'en Tunisie, la plupart des signalements relatifs à la violence en milieu familial à l'encontre des enfants sont effectués par les mamans (2750 signalements selon le délégué de la protection de l'enfance), ajoutant que 1583 signalements impliquent le père et 1466 le père et la mère.

A noter que l'atelier de validation technique de la stratégie nationale de communication pour la prévention de la violence à l'égard des enfants en milieu familial est organisé par le ministère de la femme, de la famille et de l'enfance en partenariat avec l'UNICEF et s'étale sur deux jours (16-17 novembre 2016).

LIRE AUSSI: Tunisie: Les agressions sexuelles à l'égard des enfants, entre souffrance et sentiment de culpabilité

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Des cauchemars d'enfants transposés en photos
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction