Huffpost Algeria mg

"Transformation Digitale" : Le 1er sondage sur la place du numérique chez les algériens

Publication: Mis à jour:
TRANSFO DIGITALE
DR
Imprimer

L’agence digitale kdconcept a lancé, en partenariat avec Info Trafic Algérie, un sondage online consacré la "Transformation Digitale" en Algérie. Destiné aux particuliers et aux entreprises, le sondage veut explorer la réalité digitale en terme d’usages mais également interroger les aspirations et les craintes des usagers de l’Internet et des services numériques.

Le sondage donnera lieu à une étude qui "sera publiée quelques semaines après", nous confirme Djamal Khelifati, Fondateur et Business Manager de kdconcept. En fait, "Transformation Digitale" est composé de deux sondages : "l’un destiné aux particuliers, et l’autre aux entreprises". "Ces enquêtes nous permettront d’avoir une visibilité sur le comportement des particuliers, ainsi que "l’évolution des entreprises face à cette émergence du digital" et en "mesurer l’intégration", lit-on dans la présentation du projet.

Dans le questionnaire réservé aux particuliers, le sondage sur la "Transformation Digitale" fouille dans l’identité numérique de l’internaute algérien. Les questions posées concernent d’abord le type de connexion fixe (ADSL) ou mobile (3G, 4G), le débit ADSL, offre journalière ou mensuelle (cas 3G ou 4G) et l’opérateur mobile. Une série d’autres questions interroge sur le moyen de connexion fixe (ordinateur) ou mobile (smartphone ou tablette), sa préférence, le système d’exploitation (Windows, Mac OSX, Android, iOS), et le navigateur préféré dans chaque cas.

L’ADN numérique de l’internaute DZ

Le sondage interroge aussi sur la présence du "digital" dans le quotidien des répondants, et sur ce qu’il signifie pour eux (Modernité, Evolution, Opportunités, Changement, Transformation, Exclusion sociale, Eloignement, Menace). Il les interroge également sur leur utilisation des solutions numériques (type de messagerie email, réseaux sociaux, le temps passé, et les sujets d’intérêts partagés), ainsi que l’usage mobile (types d’applications), ainsi que sur l’usage des logiciels/applications de messagerie et de vidéoconférence (Skype, Viber…).

Il est demandé de citer des "applications algériennes", l’utilisation ou non d’une télé connectée, le genre de chaines regardées, la lecture de la presse (papier et Internet), la langue de lecture, et la préférence parmi les deux formats, ainsi que la connaissance de plateformes algériennes de recrutement, de blogs, ainsi que les sites visités.

Le sondage demande de citer les produits et services déjà achetés sur des sites e-commerce en Algérie, l’utilisation de la géolocalisation, la disponibilité à utiliser le paiement en ligne, la détention d’un compte bancaire et/ou CCP, et le genre de produits et services qu’il souhaite trouver sur Internet (réservation hôtel/restaurant, rendez-vous médical, retrait de papiers administratifs, règlements de factures et transfert d’argent). Enfin, l’avis des participants est sollicité pour pronostiquer le "pourcentage de digitalisation des services et paiement en Algérie" dans 5 ans (plusieurs réponses proposées).

Un tirage au sort conclura ce sondage destiné aux particuliers. Des cadeaux (un ordinateur, des tablettes et des smartphones) seront attribués aux lauréats.

Les TIC dans l’entreprise

Dans le sondage, destiné aux entreprises, il est question aussi bien des outils informatiques (type et qualité de connexion, fixe, mobile ou par satellite, parc d’ordinateurs et système d’exploitation) qu’à l’organisation autour des aspects technologiques. C’est, d’ailleurs, cette dernière partie que sont posées les questions propres au monde de l’entreprise, à savoir : l’existence d’une "Direction des systèmes d'information" (DSI), l’usage de "logiciels de gestion intégrés" (paie, facturation, gestion de stock, HRM, ERP, CRM, GED, et autres Outils de gestion de projet), ainsi que le recours ou non aux "logiciels en tant que service (SAAS)".

Le sondage s’intéresse aussi à l’aspect usage des TIC par le "service marketing" de l’entreprise (mailing, tracking… etc.), l’existence et le type du site Web comme, ainsi que le mode de communication à l’interne et l’usage de la "messagerie professionnelle".

Sont également présents dans le sondage les thèmes suivants : la présence des entreprises sur les réseaux sociaux, le recours à la vidéoconférence pour les réunions à distance, la veille concurrentielle sur internet, les moyens de recrutement (annonces, sites web spécialisés), la prospection de clients via Internet, l’existence d’une base de données clients/fournisseurs, l’abonnement à des sites annuaires et d’appels d’offres.

Les entreprises sont sondées aussi sur l’intérêt porté aux "objets connectés" et autres services via Internet (règlement des factures et impôts, virements bancaires).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.