Huffpost Maroc mg

Que deviendra le village de la COP22?

Publication: Mis à jour:
VILLAGE COP 22
Hakim Benchekroun
Imprimer

ARCHITECTURE - Qu'adviendra-t-il du village de la COP22? À un jour de la clôture de la 22e conférence sur le climat, la question se pose.

Réalisé par le cabinet Oualalou+Choi, le village de la COP22 a mobilisé une enveloppe 43 millions d'euros. Sur une superficie de près de 300.000 m2, il accueille 55 tentes et une canopée de 700 mètres de long et 26 mètres de large. La canopée, infrastructure principale de la COP22, constitue la colonne vertébrale de l'équipement, puisque c'est autour d'elle que sont venus se greffer l’ensemble des espaces bâtis du projet. Cette structure a aussi pour objet de couvrir un grand jardin d’essai, regroupant un ensemble des paysages du Maroc, du nord jusqu’au sud, du paysage le plus humide au paysage le plus frais.

La COP22 se clôt demain. Le site où se tient l'événement sera-t-il maintenu en l'état? Selon une source proche du comité de pilotage de la COP22, "il y a eu toute une discussion qui s'est engagée avec les autorités sur le devenir du projet".

"Dès le départ, ce projet a été conçu pour qu'il soit pérenne. Non pas les structures temporaires et les tentes, mais la canopée, le paysage et les restaurants. Cela pourrait être l'embryon d'un parc des expositions à Marrakech", révèle notre interlocuteur, qui ajoute que "vu les sommes dépensées, il faut le valoriser. Mais jusqu'à présent, cette discussion est embryonnaire. Elle va naturellement s'accélérer quand la COP22 sera terminée".

L'un des obstacles, et non le moindre, auquel sont confrontés les promoteurs du projet est la propriété du foncier. Ce dernier n'appartient en effet pas à l'Etat, mais au privé.

LIRE AUSSI: Le site Bab Ighli, qui accueille la COP22, est fin prêt