Huffpost Tunisie mg

Le gouvernement propose le report des majorations salariales au mois de novembre 2017

Publication: Mis à jour:
CHAHED ABASSI
Facebook/Présidence gouvernement
Imprimer

Le secrétaire général adjoint de l’UGTT Bouali Mbarki a indiqué que le gouvernement a avancé, mercredi, une nouvelle proposition concernant l’augmentation salariale pour 2017.

"Le gouvernement propose de verser la majoration salariale, prévue au titre de l’année 2017, au mois de novembre 2017 et couvre ainsi les mois d’octobre, novembre et décembre prochains", a souligné Mbarki à l’issue d’une réunion, à la Kasbah, entre une délégation de l’UGTT et une délégation gouvernementale.

"L’UGTT exprime son refus de la nouvelle proposition émise par le gouvernement et réitère son attachement à l’augmentation de salaires pour 2017", a affirmé Mbarki. Toutefois, a-t-il dit, le bureau exécutif de la centrale syndicale devra se réunir pour examiner la proposition du gouvernement.

"A la faveur de la nouvelle proposition, le gouvernement a ainsi répondu aux revendications de l’UGTT qui refuse le gel des salaires", a estimé le ministre des affaires sociales Mohamed Trabelsi.

Par ailleurs, le gouvernement a également présenté une autre proposition portant sur une nouvelle méthode de comptabiliser la taxe sur les augmentations de salaires et qui prend en considération les disparités salariales, a-t-il ajouté.

Trabelsi a tenu à préciser que la réunion d’aujourd’hui avait pour objectif de trouver un compromis autour des principes généraux sur les majorations salariales à l'avenir, soulignant la nécessité de poursuivre le dialogue et les concertations autour de cette question.

Ont pris part à cette réunion, qualifiée de "décisive", les ministres de la fonction publique, des affaires sociales, des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile, de la formation professionnelle et de l’emploi et des représentants du ministère des finances et de la direction générale des impôts ainsi que des secrétaires généraux adjoints de l’Union générale tunisienne du travail.

Rappelons que le gouvernement avait demandé à l’UGTT de reporter, pour au moins deux ans, les augmentations salariales au titre de l’année 2017 à cause de la situation difficile que traverse le pays.

Houcine Abassi appelle à la raison

Face à une année 2017 ponctuée de l'ouverture de plusieurs dossiers délicats et chauds, le Secrétaire général de l'Union générale Tunisienne du Travail (UGTT), Houcine Abbassi a appelé les syndicalistes à faire preuve de "raison" et à prévaloir l'intérêt supérieur du pays.

S'exprimant, mercredi, à la clôture des travaux de la conférence nationale constitutionnelle du département des Offices et des entreprises publiques, Abbassi a indiqué que l'année 2017 serait bien chargée et verra l'ouverture de plusieurs dossiers délicats et chauds nécessitant des décisions audacieuses et énergiques afin de sauver de nombreuses entreprises publiques déjà en difficulté, appelant à ce titre les syndicalistes et les ouvriers à faire preuve de raison et à prévaloir l’intérêt supérieur du pays

Un dialogue autour des caisses sociales aura lieu en 2017, notamment sur la caisse nationale de Retraite et de Prévoyance sociale (CNRPS), a-t-il fait savoir, plaidant un traitement "apolitique" de ce dossier et mettant en garde contre l'incapacité du gouvernement à verser les traitements des retraités.

Sur le dossier des entreprises publiques, Abbassi a souligné que l'UGTT est plus que jamais déterminée à prendre part au processus de renflouement des entreprises publiques de manière à préserver les droits des travailleurs et à garantir la pérennité des entreprises, faisant remarquer que l'organisation syndicale accorde une attention particulière au secteur public et s'oppose à tout projet de sa cession au secteur privé.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.