Huffpost Maroc mg

La KFW apporte 700 millions de dirhams pour le financement de la station Noor IV

Publication: Mis à jour:
NOOR
Youssef Boudlal / Reuters
Imprimer

ENERGIE - Jamais trois sans quatre. Un accord destiné au financement de la quatrième phase de la centrale solaire Noor Ouarzazate, pour un montant de 60 millions d’euros (près de 700 millions de dirhams), a été signé, mardi à Marrakech, entre l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN) et la Banque allemande de développement (KFW), qui avait déjà participé au financement de Noor I.

Signé par le patron MASEN Mustapha Bakkoury et des représentants de la KFW, l'accord permet de "boucler le financement" de la station solaire Noor, située aux portes du désert à Ouarzazate, et présentée par ses concepteurs comme la future plus grande station solaire thermodynamique du monde.

"Cet accord visant le financement de Noor 4 consiste à boucler le financement du programme de la centrale solaire Noor Ouarzazate (...) et à finaliser un complexe intégré multitechnologique à l’horizon 2018", a indiqué Mustapha Bakkoury.

Pour sa part, le ministre de la Coopération économique et du développement, Gerd Müller, n'a pas tari d'éloges sur la politique énergétique du royaume: "Le Maroc se positionne à la tête de tous les Etats africains en matière de réalisation des objectifs climatiques à travers les innovations dans toutes les technologies imaginables, notamment l’éolien, le solaire et l’hydraulique", a-t-il dit lors de la cérémonie de signature.

Le soleil du Sahara sera l’élément déterminant pour le développement futur en Afrique

Et le ministre allemand d'ajouter que "le soleil du Sahara sera l’élément déterminant pour le développement futur en Afrique" car le défi du stockage de la lumière du sol permet au "continent de faire un saut qualitatif dans le secteur économique et technologique".

Toujours sur le front des énergies renouvelables, un contrat d'approvisionnement (PPA - Power Purchase Agreement) relatif au programme Noor PV (Photovoltaïque) a été signé mardi soir à Marrakech, entre l’Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN), l’Office national de l'électricité de l’eau potable (ONEE) et un consortium mené par ACWA Power. Cet accord vise à développer et exploiter un complexe de trois centrales solaires photovoltaïques totalisant 170 MWp (Mega watt peak). Il permet de finaliser le complexe intégré Noor Ouarzazate, Noor Laâyoune et Noor Boujdour, a indiqué Mustapha Bakkoury, rapporte l'agence MAP.

En février dernier, le roi Mohammed VI avait inauguré en grande pompe le projet Noor I. Une première tranche qui avait coûté plus de 600 millions d'euros, grâce à des financements de la Banque africaine de développement, la KFW, la Banque mondiale, l’Agence française de développement, la Banque européenne d’investissement, le fonds de technologies propres et la Commission européenne.

L'Allemagne, notamment à travers KFW, a déjà prêté 864 millions d'euros dans les différentes tranches du complexe solaire Noor Ouarzazate. La banque de développement allemande a également conclu un accord avec MASEN pour la construction de nouvelles installations solaires près de Midelt.

Close
La centrale Noor en 10 images
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
LIRE AUSSI: