Huffpost Maroc mg

Un escargot gaucher trouve l'amour grâce à Internet (et pour le bien de la science)

Publication: Mis à jour:
ESCARGOT
Un escargot gaucher trouve l'amour grâce à Internet (et pour le bien de la science) | Shutterstock / ADA_photo
Imprimer

SCIENCE - Jérémy est un escargot dont la coquille est enroulée à gauche. Seul un gastéropode sur un million porte cette anomalie très rare, qui touche aussi les organes génitaux, l'empêchant de se reproduire avec les autres escargots. Dans une famille classique, celle des petits-gris, on compte 1 élément sur 20.000. Ces escargots s'appellent des senestres, quand ceux qui s'enroulent dans le sens des aiguilles d'une montre sont désignés comme dextres.

Un chercheur britannique, Angus Davison, a trouvé l'un de ces spécimens et a lancé un appel sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Snaillove afin de trouver un autre senestre. Son idée? Voir s'il leur était possible de s'accoupler. Et découvrir si cette anomalie est héréditaire. La demande d'Angus Davison s'est si bien propagée que deux escargots ont été trouvés, l'un en Grande-Bretagne, l'autre à Majorque, en Espagne. L'Anglais, prénommé Lefty, a remporté la mise et a été présenté à Jérémy. Si la reproduction est possible entre ces deux senestres, alors Jérémy sera aussi proposé au Majorquais.

Observation utile pour ceux dont les organes sont inversés

Rappelons que les escargots sont hermaphrodites et pourraient se reproduire seuls, mais ils préfèrent s'accoupler, sans doute pour éviter la consanguinité, pensent certains chercheurs. Ils se frottent sur le côté, puis se lancent un dard qui les maintient ensemble pendant que les sexes s'entremêlent. Il est donc impossible pour un senestre de s'accoupler avec un dextre.

Cette phase d'observation présente un intérêt scientifique pour les humains. Certains naissent avec des organes placés à l'opposé de leur espace habituel, le cœur à droite par exemple, ou les viscères inversées. Les chercheurs essaient de comprendre ce phénomène en observant le fonctionnement du gène responsable de l'asymétrie chez les escargots.

Le gène inversant les organes est encore inconnu de la science. Le Professeur Davison avait identifié début 2016 la protéine responsable de l'inversion symétrique, la formine, présente dans toutes les cellules du corps et particulièrement les cellules musculaires. Le scientifique pense pouvoir identifier ce gène dans les trois ans à venir, grâce aux nouvelles technologies de séquençage de l'ADN. Il suppose que tous ceux qui souffrent d'inversion des organes auraient un ancêtre commun.

LIRE AUSSI: