Huffpost Tunisie mg

En visite en Tunisie: A la rencontre de Cédric Villani, le "Lady Gaga" des mathématiques comme l'a surnommé Télérama

Publication: Mis à jour:
VILLANI
Capture écran/Youtube/CCI ParisIdF
Imprimer

En Tunisie pour quelques jours, le mathématicien Cédric Villani, qui a reçu la plus prestigieuse récompense pour la reconnaissance de ses travaux en mathématiques, la médaille Fields en 2010, en a profité pour donner quelques conférences à Sfax, au Campus d'El Manar ou encore à la Cité des Sciences.

Excentrique, haut en couleurs loin du style poussiéreux qui pourrait venir à l'esprit, celui qui a été surnommé le "Lady Gaga des maths" par Télérama a accordé au HuffPost Tunisie une interview histoire de revenir avec lui sur sa passion pour les mathématiques.

cédric villani

Les Tunisiens sont réputés et performants en mathématiques

Si en Tunisie, l'impression que nous avons sur les mathématiques est plutôt abstraite, cet avis n'est pas partagé par Cédric Villani: "J'ai été accueilli avec beaucoup d'enthousiasme et une énorme chaleur. J'ai été submergé de questions et de commentaires" affirme t-il au HuffPost Tunisie.

"C'était un public concentré, attentif et ambitieux" résume t-il.

Cela ne le surprend pas plus que cela: "Les mathématiciens tunisiens, je les côtoie depuis 25 ans, que ce soit au Lycée Louis le Grand ou encore à l'École normale sup'. Ils sont performants et réputés" rappelle t-il.

villani

Se spécialisant alors dans l'analyse mathématique, il devient agrégé de mathématique en 1994 puis agrégé-préparateur à l'ENS en 1996. Il remporte la médaille Fields en 2010 et membre de l'Académie des sciences depuis 2013, ses travaux ont porté sur la théorie des équations aux dérivées partielles de la physique statistique mais aussi la théorie du transport optimal dont il a écrit les deux traités références en la matière.

Vulgarisant les mathématiques à travers de nombreuses publications, des passages à la télévision ou à la radio, il démontre que les mathématiques sont la clé de tout ce qui nous entoure, leur donnant une forme de renaissance qui s'explique par "plusieurs phénomènes. Il y a tout d'abord le développement de l'informatique. Derrière se cache une série d'algorithmes. Il y a des mathématiques même au niveau économique et social" affirme Cédric Villani.

Mais le passage à l'ère technologique a accélérer les choses: "Le développement des statistiques, l'intelligence artificielle, le big data...la technologie a fait entrer les mathématiques dans une nouvelle dimension" donnant un second souffle à une discipline souvent honnie des élèves.

cédric

Pourtant le jeune Cédric Villani ne se rêvait pas mathématicien, pas plus qu'un autre métier: "Je ne me suis pas posé la question. La curiosité m'a poussé à continuer d'avancer jusqu'à faire ma thèse et puis j'ai continué. Je n'avais pas d'idée sur ce que je voulais faire plus tard" confie t-il avant de conclure en guise de prédiction: "Mathématicien sera un des métiers les plus demandés avec l'avènement de la révolution numérique".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.