Huffpost Maroc mg

A Marrakech, une exposition veut montrer comment l'écologie peut changer nos vies

Publication: Mis à jour:
UNESCO GREEN CITIZENS
Youssef Roudaby/HuffPost Maroc
Imprimer

ENVIRONNEMENT - Alors que la COP22 se poursuit jusqu'au 18 novembre à Marrakech, plusieurs projets aux quatre coins du monde donnent l'exemple pour une exploitation plus équitable des ressources naturelles, en respectant les préceptes du développement durable.

A travers l'exposition "Green Citizens", l'Unesco et la Fondation Klorane ont souhaité faire découvrir ces histoires inspirantes aux voyageurs de cinq aéroports marocains. Cette exposition itinérante prend actuellement place à l'aéroport de Marrakech Menara.

"Nous avons souhaité mettre en lumière les bonnes pratiques pour inciter le public à agir de façon à respecter l'environnement et le préserver", explique au HuffPost Maroc Florence Guillaume, directrice de la Klorane Botanical Foundation, qui parraine l'événement.

Cette exposition se compose de neuf socles à trois faces, dont chacun met en avant un projet dans lequel l'Unesco s'est engagée pendant des périodes allant jusqu'à dix ans, photos et récits à l'appui.

unesco green citizens

Parmi ces expériences, un projet de protection du patrimoine naturel et culturel à la palmeraie de Marrakech est mis en avant. "C'est un plan de sauvegarde qui vise, depuis 2006, à prendre les dispositions nécessaires afin de sauver la palmeraie de la désertification et de la pression des activités humaines", détaille Nawal Saïchi, chef de projet à la fondation.

Au fil des socles exposés, le visiteur voyage. Un projet de restauration de la côte du golfe du Mexique aux Etats-Unis, une autre expérience visant à autonomiser les habitants près de la réserve de biosphère du Nîlgris en Inde, en instaurant une prise de conscience communautaire de l'intérêt du patrimoine naturel, ou encore la mise en place d'une école de recyclage en Egypte. Les exemples diffèrent et provoquent une prise de conscience autour de l'intérêt de se pencher sur notre Terre, avant qu'elle ne s'écroule sous nos pieds.

"Nous souhaitons expliquer aux visiteurs que ces projets locaux ne peuvent réussir sans éducation", plaide Nawal Saïchi, qui souligne que "l'Unesco a, dans ces projets, incorporé une dimension éducationnelle afin de toucher les jeunes et les adultes".

Car selon la responsable de la Klorane Botanical Foundation, le respect de l'environnement et l'implication de la population dans la protection de l'environnement et le développement durable est un chemin qui facilite aux citoyens de garantir leur revenu, mais aussi d'accéder aux soins et à l'éducation de leurs enfants.

unesco green citizens

Et si l'exposition "Green Citizens", qui se tient jusqu'au 30 novembre à Marrakech, avant de s'envoler pour Casablanca (décembre 2016), Salé (janvier 2017), Tanger (février 2017) et Fès-Saïss (mars 2017), propose de découvrir les histoires de ces "éclaireurs du changement", ce n'est qu'un avant-goût des projets dans lesquels se sont impliqués les deux acteurs.

Sur le site Unesco Green Citizens, plus de 200 projets sont répertoriés, afin de mettre en lumière la manière dont le changement peut être provoqué à partir d'une prise de conscience écologique.

LIRE AUSSI: Le Rainbow Warrior de Greenpeace va mettre les voiles sur le Maroc pour la COP22