Huffpost Maroc mg

Le fonds Africa50 veut faire du Maroc un hub pour les investissements en Afrique

Publication: Mis à jour:
INVESTISSEMENT
Imprimer

INVESTISSEMENTS - Le fonds Africa50 veut investir au Maroc et en faire un hub pour investir dans d'autres pays africains. C'est ce qu'a affirmé son président directeur général, Alain Ebobissé, présent actuellement à la COP22.

"Au Maroc, nous comptons réaliser des investissements, mais également travailler avec des entreprises marocaines pour investir dans d’autres pays africains", a déclaré le responsable à la MAP.

Selon le patron d'Africa50, celui-ci peut capitaliser jusqu’à 50% de ses fonds dans les énergies renouvelables, si des projets rentables sont présentés au directoire.

Les projets rentables dans le viseur

"Nous voulons financer des projets qui ont un impact positif mais qui sont aussi rentables", a expliqué Ebobissé, notant que l’approche du fonds vise à financer des projets dont le niveau de rentabilité est suffisant par rapport au risque.

Africa50 est une banque d’investissement dédiée au financement des infrastructures en Afrique. Elle se concentre sur des projets nationaux et régionaux à fort impact dans les domaines de l’énergie, des transports, des TIC et de l’eau.

Lancé en juillet 2015 à Casablanca, le Fonds réunit le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, Djibouti, l’Egypte, le Gabon, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Nigeria, le Niger, le Sénégal, la Sierra Leone, le Soudan, la Gambie et le Togo.

Pour atteindre la surface financière qu’elle s’est fixée, la structure de financement d’Africa50 sera agencée de manière à obtenir une notation "A simple", qui lui permettra de pouvoir réunir des fonds à des taux intéressants.

En tant qu’institution financière à orientation commerciale, Africa50 fera en sorte de préserver et d’accroître son assise financière et de dégager des dividendes pour ses actionnaires.