Huffpost Maroc mg

Ce rappeur demande aux femmes qui se trouvent maigres ou grosses de "ne changer pour rien au monde"

Publication: Mis à jour:
YOUTUBEUR
Ce rappeur demande aux femmes qui se trouvent maigres ou grosses de "ne changer pour rien au monde" | Capture d'écran /Youtube
Imprimer

FEMMES - Ce n'est pas tout à fait un inconnu. Vous avez peut-être déjà entendu parler de Ramous, ce Youtubeur lyonnais qui avait posté une vidéo intitulée "Un Arabe insulte la France pour faire passer un message". Dans cette vidéo vue plus de 150.000 fois, il prenait la défense de Didier Deschamps après que Karim Benzema l'avait taxé de raciste pour ne pas l'avoir sélectionné en équipe de France.

Cette fois, il n'est pas question de football mais du corps des femmes. Dans un post Facebook partagé et liké plus de 1.800 fois, cet auteur compositeur interprète de hip-hop, r'n'b et reggaeton, comme il se définit lui-même, raconte un souvenir douloureux. La langue n'est pas châtiée, mais le propos est fort. Il demande aux femmes de ne plus triturer leur corps, d'accepter leurs formes, osseuses ou grasses, en clair, de ne plus subordonner leur vie à l'avis de quelques idiots.

"Mélissa a tout fait pour mincir depuis. anorexie, des semaines sans manger ou presque. Elle est passée de 68 kg à 38 en 4 mois pour 1m55. Elle a finalement baisé avec le mec de ses rêves et le lendemain, il a baisé avec une autre. Elle a finalement mis fin à ses jours le 14 janvier 2009. Elle me manque tellement.

Conclusion? ne changez pour rien au monde, ne changez pour personne. votre poids, vos formes, votre putain de corps à vous. Grosse ou mince. Vous êtes tellement précieuse quoi qu'il arrive. Bonne soirée."

Si certains s'inquiètent de l'emploi du mot "mince" au lieu de "maigre", l'accusant d'être plus poli avec les femmes "maigres" qu'avec les femmes "grosses", ou d'autres lui reprochant d'avoir écrit à propos de la femme ronde qu'elle ne souhaiterait plus "ressembler à une vache", le post a recueilli une foule de commentaires positifs.

La photo accompagnant le post a beaucoup joué dans la popularité du texte. On y voit deux femmes, l'une fort maigre et l'autre fort grosse se hurler dessus. Posté pour la première fois en octobre 2010 sur Flickr, le cliché semble avoir été supprimé du site. Mais on le retrouve sur quelques blogs de femmes relatant leur combat contre l'anorexie ou la boulimie.

LIRE AUSSI: