Huffpost Maroc mg

Les mots justes de Sting avant le concert hommage au Bataclan

Publication: Mis à jour:
Imprimer

13-NOVEMBRE - "Il a eu le ton juste, c'était un magnifique moment", selon un spectateur. Le chanteur Sting a débuté samedi 12 novembre le concert de réouverture du Bataclan par une minute de silence émouvante en hommage aux 90 personnes tuées dans la salle parisienne le 13 novembre 2015, avant de dire quelques mots en français.

"Ce soir nous avons deux tâches à concilier: d'abord se souvenir de ceux qui ont perdu la vie dans l'attaque, ensuite célébrer la vie, la musique dans ce lieu historique. Respectons une minute de silence, nous ne les oublierons pas", a déclaré le chanteur britannique devant une salle comble (1500 spectateurs), comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

L'ancien leader du groupe Police a ensuite interprété la chanson "Fragile", accompagné du trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf, suivie du tube "Message in a Bottle", sous les applaudissements nourris d'un public où se côtoyaient fans du chanteur et survivants et proches des victimes de l'attaque du 13 novembre. Dans la salle, certains spectateurs étaient en pleurs.

Sting a également évoqué la situation des migrants avant sa chanson "Inchallah" et rendu hommage à James Foley, le reporter américain exécuté en Syrie en 2014 par l'organisation État islamique (EI). La star britannique, qui a sorti un nouvel album vendredi ("57th & 9th") ne recevra pas de cachet et les recettes de ce premier concert seront reversées à deux associations de victimes: Life for Paris et 13 novembre: Fraternité et Vérité.

Pete Doherty en concert mercredi

Ce concert de réouverture de la célèbre salle parisienne attaquée par trois jihadistes le 13 novembre 2015 pendant le concert des Eagles of Death Metal a duré près d'1h30. Après les dernières notes de "The Empty Chair", dernier titre joué par Sting, nombre de spectateurs sont tombés dans les bras les uns des autres et ont longuement applaudi, célébrant autant la prestation toute en élégance de la star britannique que la renaissance de la salle parisienne.

Sting s'était déjà produit au Bataclan avec Police, pour un concert resté dans les annales le 23 avril 1979.

Ce dimanche, l'heure sera aux commémorations officielles des attentats de Paris et de Saint-Denis, en banlieue parisienne, qui avaient fait au total 130 morts, avec notamment le dévoilement d'une plaque sur la façade de la salle de concert. Les membres du groupe Eagles of Death Metal devraient discrètement assister à cette cérémonie.

Mercredi prochain, le Bataclan reprendra le cours de sa vie, avec Pete Doherty. Plus de vingt concerts sont programmés jusqu'au printemps.

LIRE AUSSI: