Huffpost Maroc mg

Mohammed VI et Ban Ki-moon présideront le sommet de la COP22 mardi 15 novembre

Publication: Mis à jour:
COLLAGE
COP22: Mohammed VI et Ban Ki-moon se retrouveront mardi à Marrakech | Pixlr
Imprimer

ENVIRONNEMENT - Une rencontre de haut niveau est prévue ce mardi à Marrakech. Le roi Mohammed VI présidera le sommet de la COP22 le 15 novembre avec le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Les deux sont attendus dans la ville ocre dès lundi. Selon un communiqué de presse de l'ONU, Ban Ki-moon partira dimanche soir de New York et atterrira lundi après-midi à Marrakech. Le roi devrait lui aussi arriver la veille de la rencontre dans la ville hôte de la COP22.

Mardi 15 novembre, les chefs d'Etat seront reçus individuellement à partir de 9h30 et jusqu'à midi environ par le roi Mohammed VI, Ban Ki-moon et Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC), sur le site de Bab Ighli qui accueille l'événement.

Les invités prendront ensuite place dans la salle plénière de la COP22, et le roi prononcera un discours à 12h30, suivi de Ban Ki-moon et Patricia Espinosa, pour la cérémonie d'ouverture. Mohammed VI recevra ensuite ses hôtes à déjeuner dans son palais de Marrakech.

Parmi les chefs d'État attendus, le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, le président français François Hollande ainsi qu'une trentaine de chefs d'État africains.

Le "segment de haut niveau" de la COP22 se poursuivra l'après-midi avec des déclarations nationales faites par les chefs d'État ou de gouvernement, les ministres et chefs de délégation. Il se poursuivra jusqu'au mercredi 16 novembre, jour d'ouverture du Sommet des chefs d'Etat africains, auquel participent - à l'initiative du roi Mohammed VI - une trentaine de chefs d'État du continent, mais aussi le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

L'enjeu est de taille: en première ligne face aux changements climatiques, malgré des émissions de gaz à effet de serre jugées "insignifiantes", l'Afrique est aujourd'hui le continent le plus menacé par les changements du climat.

C'est donc pour fédérer les pays africains autour de l'importance de la lutte contre les changements climatiques, mais aussi pour baliser le terrain à son retour au sein de l'Union africaine (UA), que le Maroc organise au Palais des congrès à Marrakech cet évènement baptisé Africa Action Summit.

LIRE AUSSI: