Huffpost Maroc mg

Après la rencontre de Donald Trump et Barack Obama à la Maison Blanche, le "Times" a trouvé la meilleure Une

Publication: Mis à jour:
TRUMP ET OBAMA
Après la rencontre de Donald Trump et Barack Obama à la Maison Blanche, le "Times" a trouvé la meilleure Une | The independant
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Barack Obama et son successeur Donald Trump se sont entretenus à la Maison Blanche jeudi 10 novembre avant d'apparaître devant les caméras pour une poignée de main très attendue.

L'image, que beaucoup pensaient inimaginable avant le résultat de l'élection présidentielle, a immédiatement fait le tour de la planète. Elle fait donc, en toute logique, la Une de nombreux journaux vendredi matin.

L'un des meilleurs gros titres associés au cliché revient cependant au Times. Le journal britannique a opté pour "Meet the Apprentice" ("Voilà l'apprenti", littéralement), comme vous pouvez le voir ci-dessous.

times

Avec ce titre, le Times joue sur le fait que Donald Trump n'a absolument aucune expérience de l'exercice du pouvoir mais aussi (et surtout) le renvoie à l'une des plus grosses lignes sur son CV: avoir animé pendant 10 ans l'émission de télé-réalité "The Apprentice". C'est en effet ce programme qui a apporté au futur président des États-Unis toute la célébrité dont il jouissait au moment de se lancer dans la course à la Maison Blanche en juin 2015.

Jusqu'au début des années 2000, le New-Yorkais était connu de nom pour son immense fortune, ses tours sur la 5e Avenue à Manhattan, Chicago, Las Vegas ou en Floride, ses golfs, ses casinos mais aussi ses divorces qui avaient occupé les Unes des tabloïds.

C'est le lancement de "The Apprentice" en 2004 sur la chaîne NBC qui a en effet enfin mis un visage -et une personnalité- sur ce nom. Le jeu, dans lequel des candidats participent chaque semaine à des défis centrés sur le monde des affaires dans l'espoir de ne pas se faire "renvoyer" et d'arriver en finale pour remporter un emploi dans l'empire Trump, a permis à Donald Trump d'apparaître hebdomadairement sur les écrans de millions de foyers américains jusqu'en 2015 (voir ci-dessous).

LIRE AUSSI: