Huffpost Tunisie mg

Visite de Youssef Chahed à Paris: "La sécurité de la France dépend de celle de la Tunisie" affirme Claude Bartolone

Publication: Mis à jour:
CHAHED
Facebook/Youssef Chahed
Imprimer

"Dotée de plusieurs atouts, la Tunisie a besoin de ses partenaires pour booster son économie. Nous avons besoin principalement de nos partenaires historiques", a souligné, mercredi en fin d’après-midi, le chef du gouvernement Youssef Chahed, en visite officielle de deux jours à Paris.

Dressant les défis sécuritaire, économique et social auxquels fait face la Tunisie, lors d’une conférence qu’il a donnée à l’Institut d’études politiques à Paris (Sciences Po), Chahed a affirmé que "l’aide accordée à la Tunisie n’est pas à la hauteur des enjeux qui se dressent devant elle".



"Notre challenge est le décollage économique", a-t-il lancé.

"La Tunisie est en guerre contre le terrorisme et nous sommes contraints de renforcer notre dispositif sécuritaire au détriment d’autres priorités. C’est pourquoi nous avons besoin d’un soutien massif ", a-t-il indiqué.

"Malgré les difficultés économiques auxquelles elle fait face, la Tunisie représente une exception par rapport aux pays du printemps arabe, a-t-il souligné.

Le chef du gouvernement effectue une visite officielle de deux jours (9 et 10 novembre) à Paris à l’invitation de son homologue français Manuel Valls. Il rencontrera jeudi, le président de la République française François Hollande.

"La sécurité de la France dépend de celle de la Tunisie"

Le Président de l'Assemblée nationale française, Claude Bartolone, a réaffirmé, mercredi, l’engagement résolu de son pays à accompagner le processus de réformes et de développement engagé par la Tunisie, en dépit des nombreuses difficultés auxquelles elle fait face.



"La France n’est pas du tout timide face aux défis de la croissance en Tunisie ", a indiqué Bartolone lors de son entretien avec le chef du gouvernement, Youssef Chahed, en visite officielle de deux jours à Paris.

A ce propos, il a renouvelé la disposition de son pays à contribuer à la relance économique en Tunisie, à travers l’encouragement des investissements directs étrangers et le retour des touristes français.

Le président de l’Assemblée nationale française a également souligné l’engagement de la France à fournir une aide plus conséquente à la Tunisie pour mieux équiper ses forces spéciales et renforcer la collaboration en matière de renseignements.

"La sécurité de la France dépend de celle de la Tunisie, dans la mesure où nos destins sont liés ", a-t-il dit.

Le président de l’Assemblée nationale française, Claude Bartolone effectuera une visite en Tunisie en janvier 2017, à l’invitation du président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.