Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Après les JCC, ode au théâtre avec les Journées théâtrales de Carthage 2016

Publication: Mis à jour:
THEATER
Affiche JTC
Imprimer

CULTURE- 62 pièces théâtrales dont 18 de Tunisie, 17 du monde arabe, 10 de l’Afrique et 17 étrangères avec 96 représentations à Tunis et dans les régions afficheront leur participation à la 18ème édition des Journées théâtrales de Carthage qui se tiendra du 18 au 26 novembre 2016.

Lassaad Jamoussi, directeur de l’édition 2016, a précisé que cette 18ème édition tient à travers une programmation variée à affirmer son engagement en faveur de la diversité culturelle, à consolider les dimensions arabes et africaines du festival en donnant plus de visibilité à la création théâtrale contemporaine dans le Monde arabe et en Afrique.

L’objectif étant de promouvoir également le rayonnement du festival dans les régions intérieures en Tunisie, avec un accent particulier sur les publics jeunes, scolaire et universitaire.

Evoquant les grandes lignes de la programmation, il a relevé que dans le cadre de la décentralisation culturelle, 62 pièces tunisiennes et étrangères seront présentées dans 19 villes ainsi que 14 représentations théâtrales à Sfax et ce, dans le cadre de la célébration de la manifestation “Sfax capitale de la culture arabe 2016”.

Outre le large public, les enfants ont leur part dans ce festival avec 335 activités dans les différentes délégations du pays avec au menu des pièces, des contes et des ateliers variés.

Une programmation spéciale avec 42 pièces est dédiée aux jeunes dans les différents campus universitaires. Les JTC feront leur entrée également dans les prisons et les centres de rééducation avec 16 représentations théâtrales.

Shakespeare, l’un des volets importants de la 18e édition

Dans le cadre de la commémoration en cette année 2016 du quatrième centenaire du décès de Shakespeare, à l’instar de tous les pays du monde, les JTC proposent de célébrer l’auteur du “Roi Lear” à travers trois volets.

Le premier porte sur l’organisation d’un colloque international portant sur l’œuvre de ce génie du théâtre, qui aura pour objet d’étude une thématique à horizon délibérément ouvert:” Shakespeare sans frontières “.

Ce colloque, dont les travaux se dérouleront sur deux journées (22 et 23 novembre), se veut être une contribution modeste sur certains aspects restés encore peu explorés de l’œuvre de ce dramaturge anglais.

Des spécialistes des quatre continents prendront par aux travaux.

Six représentations théâtrales sont au menu dont deux tunisiennes, inspirées du répertoire shakespearien.

Le troisième volet de cette programmation porte sur un programme d’échange intitulé Shakespeare Academy (du 22 au 27 novembre) au profit de 20 étudiants issus de quatre pays suivants: Tunisie, Belgique, Allemagne et l’Egypte.

Les rencontres professionnelles: œuvrer à diffuser les créations théâtrales en Afrique et dans le monde.
En vue de développer concrètement les échanges théâtraux aussi bien interafricains, afro-arabes, qu’afro-arabo-occidentaux, l’édition 2016 a programmé des rencontres professionnelles du 19 au 21 novembre sur la diffusion des créations théâtrales en Afrique et dans le monde. L’objectif étant de mettre l’accent sur les difficultés rencontrées par les opérateurs culturels (directeurs de festival de théâtre, de centres culturels, programmateurs, metteurs en scène, etc.), en essayant de trouver des solutions adéquates et réalisables.

Avec ces rencontres considérées l’un des événements phares du festival, et dans le sillage du marché du théâtre afro-arabe, qui a été relancé lors de la dernière édition, les JTC œuvrent entre autres, à favoriser la circulation des créations théâtrales non seulement pendant les festivals de chaque pays mais en dehors des festivals, à réfléchir sur les modalités pratiques de la circulation de la création théâtrale et artistique de manière générale dans tous les arts de la scène et les autres formes de manifestations théâtrales dans le monde africain.

Les invités dont plus de 70 programmateurs et directeurs de festivals de théâtre viennent principalement d’Afrique et des pays arabes mais aussi d’Europe et d’autres régions du monde.

Hommages : Devoir de mémoire

Par devoir de mémoire, un sera rendu à la mémoire de Moncef Souissi, pour son apport considérable dans les théâtres tunisien et arabe, grâce à un parcours jalonné de passion, de création et de dévouement. Des hommages posthumes seront rendus également à la mémoire de l’actrice Saïda Sarray (décédée le 6 novembre 2016), à l’acteur Ahmed Snouissi (décédé le 20 novembre 2015), au journaliste et dramaturge Ahmed Ameur (décédé le 20 avril 2016) , et au défunt marocain Tayeb Saddiki, considéré un grand ami des JTC, et l’un des monuments du théâtre marocain.

La 18ème édition des JTC rendra hommage à quatre femmes et hommes de théâtre qui se sont consacrés au service des valeurs de l’art oratoire et ont laissé une empreinte indélébile dans le théâtre de leurs pays respectifs : la Tunisienne Jalila Baccar, l’Ivoirienne Werewere Liking, l’Algérien Mohammed Adar et le Béninois Béno Sanvé.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.