Huffpost Algeria mg

Victoire de Trump: "Il faut faire le distinguo entre le candidat et le président élu", estime un ancien ambassadeur algérien

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Abdallah Baali est sans doute le diplomate algérien qui connait le mieux les Etats-Unis grâce à ses 15 ans de présence dans le pays. Représentant permanent de l’Algérie aux Nations-Unis de 1996 à 2005, Ambassadeur à Washington de 2008 à 2015, il a eu à côtoyer durant cette période tous les acteurs de l’establishment politique et économique.

Dans cette interview accordée au Huffington Post Algérie jeudi 10 novembre, l’ancien diplomate revient sur la victoire inattendue du candidat républicain, sur les fausses prédictions des médias, et reconnait s’être lui-même trompé en écartant une possible victoire de Trump à cette élection présidentielle.

Pour Abdallah Baali, il faut attendre pour juger le président élu, et voir surtout la composition de son Administration qui donnera sans doute un clair aperçu de ce que sera sa politique intérieure et étrangère. Dans cette analyse à chaud, Abdallah Baali revient également sur l’implication de cette élection sur les relations avec l’Algérie et dément cette idée reçue qui voudrait qu’Alger se sente plus à l’aise avec une Administration républicaine que démocrate.

L’ancien Ambassadeur aux Etats-Unis revient également dans cet entretien sur la défaite de Hillary Clinton, qu’il explique par "la colère de l’Amérique profonde contre l’establishment", et admet que la victoire du candidat républicain est également une claque infligée au président sortant Barack Obama.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.