Huffpost Maroc mg

Ce qui attend Donald Trump avant d'entrer à la Maison Blanche

Publication: Mis à jour:
WHITE HOUSE
Ce qui attend Donald Trump avant d'entrer à la Maison Blanche | DHuss
Imprimer

INTERNATIONAL - Donald Trump n'est pas encore président des Etats-Unis. Grand vainqueur de l'élection du mardi 8 novembre, le candidat républicain est pour le moment "président élu", et ne prendra ses fonctions qu'à son investiture le 20 janvier. En attendant, c'est une période de transition qui s'ouvre pour les Etats-Unis.

Une transition évoquée par le président sortant (et toujours en fonction), Barack Obama. S'exprimant pour la première fois après la défaite de Hillary Clinton, qu'il espérait voir lui succéder, le démocrate a affirmé ce mercredi 9 novembre que l'Amérique entière souhaitait le "succès" de Donald Trump et a appelé à un passage de témoin en douceur.

Mais quelle est la nature de cette période particulière, qui n'a pas d'équivalent en France, et comment va-t-elle va se passer?

3000 à 4000 postes à renouveler

Désormais, les équipes de Barack Obama vont être chargées de préparer la transition. Comme l'explique Le Monde, il s'agit d'un processus "formalisé et codifié", durant lequel l'administration actuelle transmet ses dossiers à la suivante. C'est l'une des adjointes de Denis McDonough, chef de cabinet de la Maison Blanche, qui est chargé de le coordonner.

Par ailleurs, il s'agit aussi de s'occuper du renouvellement de quelque 3000 à 4000 personnes. Dirigée par le gouverneur du New Jersey Chris Christie, l'équipe de transition de Donald Trump est déjà installée depuis plusieurs mois dans un immeuble situé "à quelques encablures de la Maison Blanche", à Washington.

S'il ne s'est pas impliqué directement dans ces préparatifs, Donald Trump a désormais du pain sur la planche. "Dans ce laps de temps très court, le président élu va devoir s'acquitter de tâches importantes", souligne l'universitaire Stéphanie Gruet, qui évoque la nomination des membres de son cabinet, ses collaborateurs mais aussi "des emplois supérieurs de l'appareil administratif fédéral et des agences fédérales".

Préparer les dossiers

Bien sûr, le futur chef de l'Etat va aussi devoir "prendre connaissance des dossiers en cours" et "élaborer des stratégies pour la mise en œuvre de son programme", en liaison avec les équipes de Barack Obama, notamment en ce qui concerne les questions cruciales de sécurité. Il aura cependant jusqu'à son investiture un pouvoir symbolique et non constitutionnel, souligne RTL.

Comme l'explique The Atlantic, les périodes de transition ont été parfois chaotiques mais se sont beaucoup améliorées depuis 2008 et le passage de témoin entre George W. Bush et Barack Obama. Ce qui explique que ce dernier entend s'en inspirer pour les prochains mois.

"Ce n'est un secret pour personne que le président élu et moi-même avons des différences de vue très marquées", a ainsi noté Barack Obama au sujet de Donald Trump, qu'il a invité à la Maison Blanche dès jeudi pour "faire le point sur le planning de transition". Il a souligné que, il y a huit ans, il avait également des divergences profondes avec George W. Bush mais que la transition s'était bien passée.

LIRE AUSSI: