Huffpost Maroc mg

Au moins 11 morts dans deux attentats suicide en Irak

Publication: Mis à jour:
SAMARRA
People visit the al-Malwiya minaret at the Al-Mutawakkil Mosque in Samarra, 60 miles (95 kilometers) north of Baghdad, Iraq Thursday, March 17, 2016. (AP Photo/Hadi Mizban) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

TERRORISME - Au moins onze personnes ont été tuées dimanche matin en Irak dans deux attentats suicide commis dans les villes de Tikrit et de Samarra, selon des sources policières et médicales. L'attentat le plus meurtrier s'est produit à Tikrit, où un homme s'est fait exposer à bord d'une ambulance piégée à l'entrée sud de la ville, tuant neuf personnes.

Un couvre-feu a été aussitôt déclaré dans la ville, où les autorités font état d'informations signalant la possibilité d'autres attaques. A Samarra, deux personnes ont été tuées dans l'explosion d'une voiture piégée garée sur un parking attenant à la mosquée chiite d'Al Askari.

Les deux villes sont situées au nord de Bagdad, en remontant le fleuve Tigre. Samarra est à une centaine de kilomètres de la capitale irakienne. Située à 160 kilomètres au nord de Bagdad, Tikrit est reprise le 31 mars 2015 par les forces irakiennes lors d'une opération impliquant Téhéran via les milices chiites et Washington, qui mène la coalition anti-extrémistes.

Ces deux attentats surviennent alors que les forces pro-gouvernementales irakiennes sont engagées depuis le 17 octobre dans une offensive visant à reprendre le contrôle de Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak tenue depuis juin 2014 par les extrémistes de l'organisation Etat islamique.

LIRE AUSSI: