Huffpost Maroc mg

La VoIP (enfin) rétablie au Maroc

Publication: Mis à jour:
BLOCAGE VOIP
La VoIP (enfin) rétablie au Maroc |
Imprimer

TÉLÉPHONIE - C'est une nouvelle qui devrait en réjouir plus d'un. Près d'un an après le blocage de la VoIP (voix sur IP) au Maroc, les appels via Internet sont enfin rétablis. Vous pouvez désormais téléphoner avec Skype, WhatsApp, Viber ou Messenger.

Le déblocage de la VoIP n'intervient pas par hasard. Jeudi 3 novembre, à quatre jours de l'ouverture de la COP22 à Marrakech, l'ANRT, l'agence de régulation des télécommunications qui avait décidé du blocage de la VoIP en janvier dernier, a envoyé un courrier aux opérateurs téléphoniques pour qu'il rétablissent "immédiatement" le service, selon Le360.

Le déblocage sera-t-il effectif seulement pendant l'événement mondial sur le climat, pour satisfaire les milliers d'étrangers qui séjourneront à Marrakech? Pas forcément. "Rien n'indique que cette décision est limitée dans le temps", a indiqué une source du secteur à nos confrères de Médias24.

Il faut dire que la rumeur selon laquelle les appels via VoIP seraient rétablis uniquement pendant la COP22 avait suscité la colère des internautes, qui dénonçaient une mesure discriminatoire pour les Marocains.

Ce déblocage intervient également dix jours après le limogeage du directeur général de l'ANRT, Azzeddine El Mountassir Billah, et son remplacement par Azelarab Hassibi au poste de directeur général par intérim.

Le blocage des appels via VoIP avait été décidé début janvier par l'ANRT. Le "gendarme" des télécoms avait justifié cette décision en expliquant que "l'acheminement de tout trafic téléphonique à destination du client final ne peut être assuré que par des exploitants de réseaux publics de télécommunications. (...) Les dispositions réglementaires régissant la fourniture des services de téléphonie (VoIP ou autres) sont claires et lesdits services ne peuvent être fournis que par les exploitants détenteurs de licences de télécommunications".

LIRE AUSSI: Le Maroc aurait perdu 320 millions de dollars en six mois en bloquant la VoIP