Huffpost Maroc mg

Leïla Slimani dénonce l'"humiliation" des homosexuels au Maroc

Publication: Mis à jour:
Imprimer

HOMOSEXUALITÉ - Invitée sur le plateau de l'émission française "C à Vous" jeudi 3 novembre, la romancière Leïla Slimani s'est prononcée fermement pour la dépénalisation l'homosexualité au Maroc. Celle qui vient de recevoir le prix Goncourt a réagi à l'emprisonnement de deux jeunes filles à la suite d'un baiser.

"Je suis évidemment pour la dépénalisation de l'homosexualité au Maroc", a déclaré la jeune femme, née à Rabat. Ces lois restrictives "contribuent à l'indignité des citoyens, à leur humiliation", a-t-elle affirmé, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Quelques jours après la mort tragique d'un vendeur de poisson, qui avait fait descendre les habitants du Maroc dans la rue, une autre affaire a déclenché l'indignation d'une partie du pays: deux jeunes filles mineures ont été emprisonnées et seront jugées pour homosexualité après avoir été surprises en train de s'embrasser.

Sanaa et Hajar, âgées respectivement de 16 et 17 ans, ont été arrêtées jeudi dernier par la police à Marrakech, a fait savoir Omar Arbib, de l'Association marocaine des droits humains: "Elles ont été surprises sur le toit d'une maison du quartier de Hay Mohammadi en train de s'embrasser et de s'enlacer. Quelqu'un les a prises en photo, a transmis le cliché à la famille dont un membre a prévenu la police."

Elles devraient être jugées vendredi, en vertu de l'article 489 du code pénal qui criminalise "les actes licencieux ou contre-nature avec un individu du même sexe". Au Maroc, l'homosexualité est punissable de six mois à trois ans de prison.

LIRE AUSSI: