Huffpost Algeria mg

De la musique vénézuélienne et maghrébine pour une soirée de rêveries à Alger

Publication: Mis à jour:
CAPTURE BARIO MARIN
Youtube
Imprimer

C'est à une belle soirée latino que le public algérois a été convié ce 3 novembre. Animée par deux trios vénézuéliens et un groupe algérien de musique diwan, le public nombreux qui a assisté à ce spectacle plein de couleurs où plusieurs
genres de musique, en est sorti subjugué par les rythmes chaleureux de la musique latine.

Les trios "Mozarieum de Caracas" de cordes, "Bario Marin" et la troupe "Wlad Bambra" se sont succédé, deux heures et demie durant, sur la scène de la salle Ibn-Zeydoun de l'Office Riadh El Feth (Oref), devant un public conquis.

Premier à fouler la scène le trio de cordes animé par Clara Rodriguez au violoncelle, Victoria Navarro au violon et Celia Eliaz au violon alto, a interpréter un répertoire en deux parties, classique universel et de musiques populaires vénézuéliennes.

En présence de l'ambassadeur de la République Bolivarienne du Venezuela José de Jesus Sojo Reyes, le public a prit part à un voyage onirique, appréciant les musiques, classique universel, des Caraïbes et du Maghreb.

Les pièces,"Trio D 471 en Si bémol majeur", du compositeur autrichien Franz Schubert (1797-1828) et "Trio Opus 9 No 3 en Do majeur", rendue dans ses quatre mouvements, du compositeur allemand Ludwig Van Beethoven (1770-1827)
ont été brillamment interprétées dans un jeu nuancé et une technique empreinte de maîtrise.

Longtemps applaudies par le public, les instrumentistes ont enchaîné avec une série de musiques populaires vénézuéliennes adaptées au genre classique par Clara Rodriguez.

"Bario Marin Trio", la plus attendue des formations, est ensuite intervenue avec à sa tête le Vénézuélien Rafael Quintero au chant et à la percussion et les Français, Gilles Grivolla au saxophone et Boris Sodres à la "Tres Cubain
Guitare", instrument à cordes, à deux tables harmoniques.

Le public s'est délecté d'une soirée exceptionnelle suivant les cadences rythmiques données par Gilles Grivolla, jouant au "Wood-Block"(morceau de bois creux sur lequel le musicien tape avec un bout de bois plein).

Parmi les standards rendus avec talent par le trio, "Mi cantar", "Companeros", "La camparsa", "Cuando escucho el Chachacha" et "Lagrimas Negras".

Dans une ambiance conviviale, l'assistance, invitée à reprendre les refrains de chansons, a également apprécié les pièces, écrites et composées par Rafael Quintero, "Santiago" et "Palestina" reprise en chœurs par l'ensemble
des spectateurs.

Faisant son entrée par le bas de la scène dans un rythme ternaire envoûtant, le quintet "Wlad Bambra" dirigé par Mâalem Fayçal Soudani a enflammé la salle, galvanisant le public et provoquant l'euphorie.

"Nouba T'bel", "Youra"(un bordj de la tribu Ouled Hawsa) et "Loghmami"(répertoire traditionnel marocain) sont les pièces rendues par les cinq percussionnistes (deux aux tambours et trois aux karkabous) de la formation.

"Wlad Bambra"(qui sont en phase de finalisation de leur premier album) et le trio "Barrio Marin Trio" ont clos le spectacle dans une fusion prolifique appréciée par le public, interprétant "Sayou"(répertoire diwan) et "Descarga".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.