Huffpost Maroc mg

Elections: 138 recours déposés auprès du Conseil constitutionnel

Publication: Mis à jour:
CONSEIL CONSTITUTIONNEL
DR
Imprimer

ÉLECTIONS - Dans un communiqué diffusé aujourd'hui, le Conseil constitutionnel fait le point sur les recours déposés par les électeurs, candidats et partis politiques au lendemain des élections du 7 octobre.

Selon le communiqué, 138 recours ont été déposés auprès du Conseil constitutionnel. 136 d'entre eux concernent des circonscriptions locales, et les deux restants la circonscription nationale. Cinq recours ont été déposés par de électeurs, et deux par des candidats sans appartenance politiques. Les 131 restants ont été déposés par des partis politiques.

Au total, l'élection de 168 députés issus de 75 circonscriptions est contestée. Les élections tenues dans différentes circonscriptions de la région Casablanca-Settat ont fait l'objet, à elles seules, 27 recours.

29 recours pour le PJD, 25 pour le PAM

Le Parti de la justice et du développement (PJD) a déposé 29 recours devant le Conseil constitutionnel. Mobilisés dès les premiers jours de la campagne électorale, les avocats du parti ont supervisé la préparation des recours, et ont récolé preuves, témoignages et informations concernant les infractions observées par les candidats du parti dans les différentes circonscriptions du royaume.

"Les recours concernent notamment des cas d'interventions d'agents d'autorité en faveur de certains candidats, l'utilisation de symboles nationaux ou religieux, la falsification des procès-verbaux, ou encore des erreurs dans les PV, l'influence sur la volonté des électeurs ou la corruption électorale", détaille Abdessamad El Idrissi, président de l'Association des avocats pour la justice et le développement, contacté par le HuffPost Maroc.

Plusieurs circonscriptions sont concernées par les recours du PJD, dont Oued Zem, Mohammedia, Agadir, Errachidia, Temara et Oujda. Les grandes villes ne sont pas en reste, puisque des recours ont été déposés concernant les élections à Ben-Msick et Aïn Chock à Casablanca, et Chellah et l'Océan, à Rabat.

De son côté, le Parti du progrès et du socialisme (PPS) a déposé 16 recours devant le Conseil constitutionnel. Supervisée par Rachid Roukbane, membre du bureau politique du parti, la commission centrale de suivi des élections au PPS a déposé des recours notamment au sujet des élections dans les circonscriptions de Larache, Tinghir, Marrakech-Ménara, Kelâat Seraghna et Khouribga.

Le Parti authenticité et modernité (PAM), lui, a déposé des recours concernant 25 circonscriptions auprès du Conseil constitutionnel.

Si les formations politiques ont observé beaucoup plus d'irrégularités - à lui seul, le PPS en a recensé une soixantaine-, les recours déposés sont ceux pour lesquels les partis disposent de preuves matérielles.

LIRE AUSSI: