Huffpost Maroc mg

Que pensent les Marocains des élections présidentielles américaines? (SONDAGE)

Publication: Mis à jour:
TRUMP CLINTON
Republican U.S. presidential nominee Donald Trump and Democratic U.S. presidential nominee Hillary Clinton finish their third and final 2016 presidential campaign debate at UNLV in Las Vegas, Nevada, U.S., October 19, 2016. REUTERS/Mike Blake | Mike Blake / Reuters
Imprimer

ENQUÊTE - Dans cinq jours, les Etats-Unis éliront leur nouveau président. Un scrutin sur lequel le monde entier aura les yeux rivés. Mais que pensent les habitants de la région MENA (Maghreb-Moyen-Orient), et notamment le Maroc, des élections présidentielles américaines et des deux principaux candidats, Hillary Clinton et Donald Trump?

Selon un sondage publié par l’Arab Center Washington DC, une organisation non partisane et non lucrative basée dans la capitale américaine, le Maroc est le pays arabe qui soutient le plus la candidate démocrate Hillary Clinton, avec 78% d'opinions favorables, devant la Tunisie (76%), la Jordanie et l'Arabie saoudite (68% chacune) et l'Algérie (66%).

4% pour Trump

Donald Trump récolte, de son côté, seulement 4% d'opinions favorables auprès des Marocains, soit le taux le plus bas dans les huit pays sondés. L'Irak est le pays arabe le plus favorable au candidat républicain, avec 20% d'opinions favorables. Au Maroc, 5% des personnes interrogées n'ont aucune préférence entre les deux candidats et 13% ne savent pas.

L'enquête, réalisée auprès de 3.200 personnes (400 dans chaque pays), âgées de plus de 18 ans, va plus loin. A la question de savoir si l'élection présidentielle marquera un changement de la politique étrangère américaine vis-à-vis des pays arabes, 19% des Marocains pensent qu'il y aura "un changement significatif", 38% "un certain changement", 12% "un faible changement", et 23% qu'il n'y aura "pas de changement". 8% ne savent pas.

Clinton favorite pour les relations avec le Maroc

70% des Marocains sondés pensent que Hillary Clinton aura l'impact le plus positif sur la politique étrangère des États-Unis dans le monde arabe, contre 13% qui estiment que Trump aurait l'impact le plus positif sur la politique étrangère américaine dans la région. 7% estiment qu'aucun des deux n'aura d'impact positif, et 10% ne savent pas.

Quant à savoir quel candidat aura l'impact le plus positif sur la politique étrangère avec le Maroc, 71% des Marocains répondent Clinton, et 8% Trump. 3% répondent "aucun des deux" et 18% ne savent pas.

De manière générale, une faible proportion de personnes sondées pensent que Clinton contribuerait beaucoup (15%) ou quelque peu (35%) à l'amélioration de la stabilité et de la sécurité dans la région, alors que 48% estiment que Trump ne contribuerait pas du tout à la stabilité et à la sécurité dans le monde arabe.

La lutte contre Daech devrait être une priorité pour les Etats-Unis

Concernant les principales questions sur lesquelles le prochain président américain devrait se concentrer, la majorité (28%) des répondants estiment que les États-Unis ne devraient pas intervenir dans les affaires des pays arabes, tandis que 23% estiment que la lutte contre Daech devrait être la priorité absolue du futur locataire de la Maison blanche.

Globalement, l'Irak (33%), le Maroc (33%) et la Tunisie (31%) sont les pays arabes interrogés ayant exprimé les opinions les plus positives envers la politique étrangère américaine dans le monde arabe, contrairement à l'Algérie et la Palestine (78% chacune) qui ont une mauvaise image de la politique américaine dans la région.

Selon une autre enquête sur l'opinion des populations arabes concernant les élections américaines, réalisée cette fois-ci par le quotidien saoudien Arab News et l'institut de recherche YouGov, basé en Grande-Bretagne, 47% des personnes interrogées ont déclaré qu'elles ne voteraient ni pour Hillary Clinton ni pour Donald Trump si elles pouvaient participer au scrutin du 8 novembre.

LIRE AUSSI: