Huffpost Maroc mg

Liberté provisoire pour les deux adolescentes arrêtées à Marrakech pour "homosexualité"

Publication: Mis à jour:
LGBT
Liberté provisoire pour les deux adolescentes arrêtées à Marrakech pour "homosexualité" | DR
Imprimer

JUSTICE - Les deux jeunes filles arrêtées jeudi 27 octobre à Marrakech pour "homosexualité" seront poursuivies en liberté provisoire. Selon l'Union féministe libre (UFL) qui a révélé cette affaire en début de semaine, les deux adolescentes, âgées de 16 et 17 ans, ont retrouvé en partie leur liberté ce jeudi, dans la matinée.

"L'audience se tiendra toujours demain (ndlr, vendredi 4 novembre) matin au niveau du tribunal de première instance de Marrakech", souligne l'association dans un communiqué diffusé ce jeudi.

Dans un précédent communiqué, l'UFL avait "vivement condamné l’arrestation des deux filles" et "fait appel aux composantes du mouvement féministe ainsi qu’aux associations des droits humains et avocats marocains afin de mettre fin aux séries d’arrestations que connaissent notre pays et l’injustice dans laquelle nous vivons désormais".

L’article 489 du code pénal marocain prévoit des peines de prison et des amendes pour qui se rend coupable "d'actes licencieux ou contre nature avec un individu du même sexe".

L'homosexualité est passible de 6 mois à 3 ans d'emprisonnement et d'une amende de 120 à 1200 dirhams. Les arrestations de personnes homosexuelles alimentent souvent les pages des faits-divers de la presse marocaine, au même titre que les actes de violences à l'encontre de la communauté homosexuelle.

LIRE AUSSI: