Huffpost Algeria mg

Mémoire anachronique, Lettre à moi-même et à quelques autres, mémoires de Alice Cherki, à ne pas manquer au SILA

Publication: Mis à jour:
COUV ALICE CHERKI
Barzakh
Imprimer

Des mémoires éditées pour cette rentrée littéraire, les éditions Barzakh se distingue par la publication de celles de la militante Alice Cherki. Mémoire anachronique, Lettre à moi-même et à quelques autres est le récit d'une grande dame, ceux d'une militante authentique.

Alice Cherki qui dédicacera ce 1er novembre à 15h au SILA ses mémoires s'y dévoile comme elle ne l'a jamais fait. Elle qui s'est spécialisée dans la biographie de son maître de pensée, Frantz Fanon, opère peut-être un des plus difficile exercice pour un psychanalyste: se regarder dans un miroir, faire appel à la mémoire et livrer ce qui se tassait au fond de son âme.

Née dans l’Algérie coloniale, au sein d’une famille juive aux lointaines origines, Alice Cherki, psychiatre et psychanalyste, raconte son enfance et son adolescence dans l'Alger occupé. Elle se remémore de son engagement précoce pour la cause algérienne et de sa part active dans la lutte pour la libération de l'Algérie.

Elle évoque les aléas de son parcours de militante, et surtout de ses rencontres avec des êtres hors du commun, en particulier l’immense Frantz Fanon. Un homme qui a marqué à tout jamais son existence. Elle y raconte sa collaboration avec lui en Algérie et en Tunisie.

Dans ses mémoires, le lecteur entrevoit le regard lucide que porte cette grande militante des droits humains sur son propre parcours. Elle raconte et se raconte et dénude une femme de la trempe des grands, une femme de convictions à l’extraordinaire trajectoire de vie.

Alice Cherki, qui a quitté l'Algérie quelques années après l'indépendance, construit un vrai pont entre le passé et le présent. Un lien viscéral et indestructible qui la lie pour toujours à l’Algérie d’hier et d’aujourd’hui.

Il suffit de lire les quelques lignes du quatrième de couverture de Mémoire anachronique, Lettre à moi-même et à quelques autres, pour être séduit par ce récit. Rigoureux, passionnant, sans concessions, où affleurent souvent poésie et nostalgie maîtrisée, cette introspection de Alice Cherki est absolument à découvrir.

"Ceci n’est pas une nouvelle mais un parcours, ceci n’est pas un récit historique mais une traversée. Une lettre, littéralement la lettre en souffrance à partir de laquelle viennent se former des mots ou des paroles qui s’adressent à un autre, intérieur ou extérieur. Une lettre aussi comme celles que l’on envoyait par la poste, il y a longtemps déjà, à un éventuel destinataire auquel on voulait donner des nouvelles… offrir le témoignage que l’on était toujours en vie.", affirme-t-elle en évoquant son récit.

Alice Cherki sera exceptionnellement présente ce 1er novembre à 15h au stand des éditions Barzakh pour rencontrer ses lecteurs et dédicacer ses mémoires. Séance de rattrapage jeudi, même lieux, pour ceux qui ne pourraient être présents au rendez-vous d'aujourd'hui.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.