Huffpost Maroc mg

Les opportunités d'affaires au Maroc présentées au Brésil

Publication: Mis à jour:
BUSINESS
Imprimer

INVESTISSEMENT - Une rencontre consacrée aux opportunités d’affaires qu’offre le Maroc s'est tenue mardi au siège de la Chambre de commerce arabo-brésilienne (CCAB) à Sao Paulo, à l’intention des opérateurs économiques brésiliens.

L’événement a été organisé à l’initiative de Casablanca Finance City (CFC) et de la CCAB. Au programme de cette rencontre, une présentation sur les atouts économiques et fiscaux qu'offre le royaume.

Pour Michel Alaby, directeur de la CCAB, il est important que le Maroc soit "dans le mire des entreprises brésiliennes, parce qu’il constitue une plate-forme vers d’autres marchés".

Le Maroc a signé des accords de coopération avec plusieurs blocs et pays dont, notamment l’Union européenne, l’Islande, la Norvège, le Liechtenstein, la Suisse, la Jordanie, le Liban, l’Arabie saoudite, la Tunisie et les Émirats arabes-Unis, a ajouté le responsable cité par l’agence ANBA, organe de la CCAB.

Une véritable plate-forme régionale

"Au regard des liens sociaux, politiques et économiques liant le Brésil et le Maroc et à l'alignement stratégique des deux pays vers l’Afrique, nous pensons que Casablanca Finance City peut être la plateforme idéale pour les entreprises brésiliennes cherchant à accéder aux marchés africains qui ont connu une croissance rapide", a noté pour sa part, Najwa El Iraki, responsable du développement des affaires au sein de l’organe financier marocain.

Casablanca est une véritable plate-forme régionale d’échange entre l' Afrique et le reste du monde comme l’a démontré le dernier classement mondial des centres financiers, a-t-elle ajouté.

"Aujourd’hui la Casablanca Finance City occupe la première place en Afrique et la 30ème dans le monde dans l'index de compétitivité des places financières", s’est félicité la responsable marocaine, en précisant que le hub marocain compte plus d'une centaine d'entreprises représentant différents secteurs et pays.