Huffpost Tunisie mg

Le Tunisien Khaled Khiari nommé président des négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de sécurité de l'ONU

Publication: Mis à jour:
KHALED KHIARI
twitter/khaled khiari
Imprimer

L’ambassadeur-représentant permanent de la Tunisie auprès de l’ONU à New York, Khaled Khiari, a été nommé en tant que président des négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de sécurité par le président de l'Assemblée générale des Nations unies.

La Tunisie réitère sa disposition à mener à bien ce "processus complexe" et à œuvrer à rapprocher les points de vue entre les différents États et parties internationales concernées et à unifier leurs visions pour que le Conseil de sécurité puisse relever les défis de l’heure et assurer sa mission de maintien de paix et de sécurité internationale, indique le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué publiée mercredi.

La Tunisie réaffirme, dans ce sens, l’importance de la réforme du Conseil de sécurité de l’ONU pour qu’il soit en harmonie avec la société internationale contemporaine et qu’il puisse renforcer ses capacités en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationale, ajoute-t-on de même source.

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a, pour sa part, salué cette nomination de la Tunisie. "C’est là une reconnaissance à la diplomatie tunisienne et à la place qu'elle occupe au sein de l'organisation onusienne", a-t-il dit.

Fin octobre, Peter Thomson, Président de l’Assemblée générale de l'ONU, a informé les États membres de la nomination de Khaled Khiari en tant que président des négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies.

Depuis 1993, la réforme du Conseil de sécurité revient avec insistance. Si l'idée d'élargir le nombre de membres permanents a longtemps été demandé, cette revendication s'est essoufflée depuis le départ de Kofi Annan.

D'autres États membres des Nations-Unies demandent quant à eux la réforme du droit de véto, qui bloquerait pour des causes politiques des interventions humanitaires ou relatives aux droits de l'Homme. Enfin, certains pays recommandent la réforme de la Charte des Nations Unies en tant que telle.

Pour rappel, le 13 janvier 2016, Khaled Khiari a été nommé pour une année au poste de président du Conseil d'administration d'ONU-Femmes. Il a en outre été ancien Vice-président du Conseil économique et social des Nations-Unies (ECOSOC). Il est depuis novembre 2012 représentant permanent de la Tunisie aux Nations-Unies.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.