Huffpost Maroc mg

Alejandro Agag: "Le championnat de Formule E veut promouvoir les voitures électriques à Marrakech" (INTERVIEW)

Publication: Mis à jour:
ALEJANDRO AGAG
Formula E - FIA Formula E Hong Kong ePrix , Hong Kong - 8/10/16. Panasonic Jaguar Racing's driver Adam Carroll of Britain in action during shakedown. REUTERS/Bobby Yip | DR
Imprimer

COURSE AUTOMOBILE - Le 12 novembre à Marrakech, en marge de la COP22, le circuit automobile Moulay El Hassan accueillera un championnat un peu particulier: celui de la Formule E, première série de courses de voitures entièrement électriques au monde. Après être passé à Hong Kong début octobre, le championnat investira la capitale touristique du royaume avant de rejoindre plusieurs grandes métropoles mondiales comme Buenos Aires, Mexico, Paris, New York ou Montréal. Pour l'homme d'affaires espagnol Alejandro Agag, créateur du championnat, cette étape de Marrakech, la première en Afrique, est la preuve de l'envergure internationale de cet événement. Entretien.

HuffPost Maroc: A Paris, le dernier championnat de Formule E a été accusé d’être un "désastre écologique" à cause du goudron et de la pollution sonore. Êtes-vous inquiet qu’un tel scénario se reproduise à Marrakech?

Alejandro Agag: Absolument pas. A Paris, nous avons utilisé de l’asphalte réutilisable autour de la piste, constituée de pavés. Cela a été retiré après la course, et ce sera réutilisé à nouveau lors du ePrix de Paris en mai prochain. L’asphalte utilisé est le même que celui présent dans toute la ville, mais comme on le sait, on ne peut pas satisfaire tout le monde.

Le prix de Marrakech sera complètement différent de celui de Hong Kong, Paris ou New York. Nous allons courir au circuit Moulay El Hassan, une piste de course automobile semi-permanente qui a été utilisée pour d’autres catégories de courses de voitures comme la AutoGP et la World Touring Car Championship (WTCC).

La Formule E a pour ambition de courir dans les plus grandes villes du monde afin de montrer les dernières innovations technologiques de voitures électriques et les solutions en matière d’énergies alternatives. C'est surtout un évènement qui ne dure qu’une journée - qui comprend les entraînements, la qualification et les courses - afin d'éviter toute perturbation dans la ville hôte.

C’est la première fois que l’on entend parler de pollution sonore. Peut-être que quelqu’un n’a pas réalisé que les voitures étaient électriques! Le bruit de ces voitures est un des principaux arguments de vente de ce championnat. En tant qu’amateur de sport automobile, j’admets aimer le bruit des moteurs rugissants. Les voitures de Formule E émettent environ 80 décibels, soit l’équivalent du bruit d’une voiture ordinaire circulant à 113 km/h. Les retours des fans concernant le bruit ont été positifs et nous considérons qu’il s’agit du bruit du futur.

Quelle type d'énergie allez-vous utiliser à Marrakech?

La Formule E veut être un acteur clé dans l’encouragement de l’achat de voitures électriques. Nous avons donc pris la décision audacieuse de charger les voitures grâce à des sources durables à chaque évènement. Les 40 voitures entièrement électriques de la Formule E sont alimentées à l’Aquafuel, une glycérine qui ne produit aucune émission de gaz à effet de serre.

Nous avons commandé à Aquafuel une paire de générateurs mobiles qui peuvent être emballés dans un conteneur et déplacés pour chaque course. Mais ce qui rend ces générateurs spéciaux, c'est qu'ils tournent avec un carburant qui n'émet pratiquement aucune émission, la glycérine. Ces générateurs s’inspirent des engins diesels traditionnels mais adaptés avec la technologie brevetée de l’Aquafuel. La glycérine est d’ailleurs si propre qu’on peut la boire!

La FIA Formule E peut-elle servir de plateforme pour promouvoir des solutions d’énergies alternatives?

Tout à fait. La Formule E veut devenir la plateforme où les constructeurs automobiles testent et développent des technologies qu’ils introduiront ensuite dans les voitures traditionnelles. Le championnat permet de voir à quoi pourrait ressembler l’industrie automobile et sert à présenter les dernières innovations en matière technologique des véhicules électriques et énergies alternatives.

Les futures saisons verront un allègement des régulations, ce qui permettra aux constructeurs de se concentrer sur le développement des moteurs et batteries, qui pourront ensuite être appliqués dans les voitures de tous les jours. La course automobile a toujours été un laboratoire pour le développement des moteurs dans l’industrie automobile. Avant avec la combustion, et maintenant avec les voitures électriques.

Dix équipes veulent gagner et vont développer une technologie pour cela, c’est la principale motivation. Tout en développant cette technologie, ils pourront l'utiliser pour les voitures de tous les jours, ce qui améliorera l’expérience des automobilistes à travers le monde. Cela permettra à de plus en plus de personnes d’acheter et de conduire des voitures électriques.

La Formule E est en train de devenir un point de rencontre entre des constructeurs reconnus comme Renault, Citroen DS, Audi ou Jaguar, et des marques nouvelles et futuristes comme Faraday Future, NextEV, ou Schaeffler et ZF. Aussi, des constructeurs comme Audi, BMW et Mercedes se sont engagés auprès de la Formule E, ou ont pris comme option d’entrer dans la course au cours de la saison 5.

Qui sont les grands noms de la discipline qui participeront à la compétition?

La Formule E attire certains des plus grands noms du sport automobile, qu'il s'agisse des coureurs, des propriétaires d'écuries, des constructeurs ou des sponsors. Sebastien Buemi, l’actuel champion de Formule E, a couru avec la Formule 1 et a remporté la LMP1 class de la FIA World Endurance Championship (WEC). Il doit faire face à l’opposition coriace de Lucas di Grassi, Nicolas Prost, Sam Bird, Nelson Piquet Jr, Jean-Eric Vergne, Nick Heidfeld et bien d’autres qui sont impatients de lui voler sa couronne.

Nous avons également un autre champion du monde au programme, Jose Maria Lopez, trois fois champion de la World Tour Car Championship (WTCC). Mais ce ne sont pas seulement les coureurs qui s’intéressent à la Formule E: beaucoup de propriétaires d’écuries, constructeurs et sponsors partagent une vision et des valeurs similaires à ceux de la Formule E. Sir Richard Branson, fondateur du groupe Virgin, est directement impliqué avec l’équipe du DS Virgin, et Alain Prost, quatre fois champion du monde de Formule 1, est le co-fondateur et chef d’équipe du double vainqueur Renault e.dams.

Comme tous les autres évènements de Formule E, nous attendons des personnalités dans les coulisses ou les starting-blocks. Nous avons eu le plaisir d’accueillir Leonardo DiCaprio, David Gandy, Will.i.am, Lindsay Lohan et bien d’autres à nos courses précédentes.

Comptez-vous organiser d’autres évènements de Formule E au Maroc dans le futur?

Nous sommes ravis de concourir à Marrakech, c’est la première fois qu’une compétition de Formule E a lieu dans un pays d’Afrique, ce qui montre à quel point nous sommes devenus une vraie compétition internationale. La Formule E a profité d’une remarquable croissance ces deux dernières saisons et nous avons maintenant des partenariats avec certaines des villes les plus iconiques au monde et des marques automobiles de prestige. Le calendrier pour la saison 4 est toujours en train d'être finalisé. Le processus de sélection pour 2017/2018 a été lancé plus tôt cette année, avec l’annonce des futures villes hôtes en juin 2017.

Que pensez-vous de l’évolution de la Formule E?

Pour être honnête, nous n’aurions jamais pu prévoir un tel succès depuis que le concept a été proposé. Beaucoup de personnes ont dit que cela ne marcherait jamais, et que faire courir des voitures électriques à échelle globale n’était pas possible. Mais nous leur avons prouvé le contraire!

Nous avons fait passer la Formule E de projet à réalité dans les rues de Pékin en 2014, en produisant et transportant 40 voitures électriques en moins de six mois. Cela a été un énorme exploit pour toutes les personnes concernées. L'idée, c'est de créer une plateforme pour développer la technologie de ces voitures et changer la perception que les gens peuvent avoir de ces voitures... et je pense que ce processus a déjà commencé!

LIRE AUSSI: Le Maroc accueille une épreuve du championnat du monde de voitures électriques

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Affiches du Grand Prix automobile au Maroc
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction