Huffpost Tunisie mg

Nouveau clivage au sein de Nidaa Tounes: Ridha Belhadj versus Hafedh Caïd Essebsi

Publication: Mis à jour:
NIDAA
Facebook/Hafedh Caid Essebsi
Imprimer

L’ancien directeur du cabinet présidentiel, Ridha Belhadj, a organisé, dimanche 30 octobre, une réunion du groupe de la réforme et du sauvetage au sein de Nidaa Tounes dans la ville de Sousse. En compagnie des représentants régionaux du Sahel et de Kairouan, le groupe a publié un communiqué où il a appelé à la suppression du poste de directeur exécutif du mouvement – occupé, actuellement, par Hafedh Caïd Essebsi – et à la tenue du congrès électif du mouvement en mars prochain.

Intervenant sur les ondes de la radio Jawhara FM, Ridha Belhadj a assuré qu’il n’a aucune intention d’éjecter définitivement Hafedh Caïd Essebsi du mouvement mais qu’il compte, avec ceux qui le soutiennent, minimiser l’autorité du concerné au niveau de la direction de Nidaa Tounes. De son côté, le président du bloc de Nidaa Tounes, Sofiene Toubel, a déclaré que la réunion en question représente une étape des séries de rencontre prévues par les concernés dans le but de réunir les rangs internes du mouvement. Sofiene Toubel a rappelé que la crise de Nidaa Tounes se résume, essentiellement, en une crise de leadership.

nidaa

Pour Faouzi Elloumi, Nidaa Tounes ne peut plus continuer sa mission sans avoir, à sa tête, une direction élue démocratiquement. Lors d’une déclaration à Jawhara FM, Elloumi a insisté sur l’importance de la tenue du congrès électif du mouvement tout en expliquant que le 20 novembre prochain, un congrès se tiendra et élira une direction provisoire qui le conduira vers le congrès électif prévu pour le mois de mars 2017.

De son côté, Hafedh Caïd Essebsi a organisé un meeting régional dans la région de Douar Hicher, gouvernorat de la Manouba. Interpelé sur la réunion du groupe de la réforme et du sauvetage au sein de Nidaa Tounes de Sousse, le directeur exécutif du mouvement a appelé ceux qu’il a qualifiés de dissidents à exposer leurs visions et leurs suggestions à l’intérieur des structures du mouvement. Par ailleurs, HCE a appelé toutes les parties concernées à respecter les résultats du congrès de Sousse (tenu les 9 et 10 janvier 2016) et à faire primer les intérêts suprêmes du pays.

Une autre réunion a été organisée, hier, par la ministre du Tourisme et dirigeante au sein de Nidaa Tounes, Salma Elloumi, dans la ville de Mornag. En marge de ce meeting, Salma Elloumi a appelé tous les Nidaïstes à se regrouper autour de leur mouvement tout en rappelant que les conflits actuels ne servent l’intérêt de personne. Dans le même cadre, Salma Elloumi a estimé que l’unique issue possible actuellement est la tenue d’un congrès électif dans les plus brefs délais.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.