Huffpost Maroc mg

Mohammed VI félicite Mariano Rajoy, le Maroc et l'Espagne veulent poursuivre leur coopération

Publication: Mis à jour:
MOHAMMED VI MARIANO
Spain's Prime Minister Mariano Rajoy (L) shakes hands with Morocco's King Mohammed VI at the royal palace in Marrakech October 3, 2012. Rajoy is on an official visit to Morocco. REUTERS/Maghreb Arabe Presse/Handout (MOROCCO - Tags: POLITICS ROYALS) FOR EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS. THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. IT IS DISTRIBUTED, EXACTLY AS RECEIVED BY REUTERS, AS A SERVICE TO CLIENTS | Handout/Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - Le président du Parti populaire Mariano Rajoy a été reconduit à la tête du gouvernement espagnol, samedi 29 octobre, après 10 mois de paralysie politique. Dimanche, le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à l'homme politique de 61 ans.

Dans ce message, le monarque a exprimé à Rajoy "ses chaleureuses félicitations ainsi que ses vœux sincères de succès dans l'exercice de ses hautes fonctions au service du peuple espagnol voisin et ami".

Et le roi de "saluer les efforts déployés par M. Rajoy pour réaliser les aspirations du peuple espagnol à davantage de progrès et de prospérité, stimuler la croissance économique de son pays et renforcer sa présence agissante sur les plans régional et international".

Le souverain a également exprimé "sa grande satisfaction des liens d'amitié solides, d’estime mutuelle et de bon voisinage liant les royaumes du Maroc et d’Espagne, réaffirmant sa forte détermination à poursuivre l’action de concert avec M. Rajoy en vue de hisser les relations de partenariat stratégique au niveau souhaité par les deux pays et afin qu'ils contribuent de manière concrète à la consécration de la solidarité et de la coopération Nord-Sud".

Enfin, le roi souligne "sa ferme détermination à poursuivre la coordination et la coopération entre les deux pays sur différentes questions d’intérêt commun, l’adhésion aux efforts internationaux visant le règlement des conflits de manière pacifique et faire face à toutes formes de violence, de terrorisme et d'extrémisme, en vue de la consolidation de la sécurité et de la stabilité à travers le monde".

La coopération avec le Maroc continuera d’être l’un des grands axes de la politique étrangère de l’Espagne, avait assuré fin août le président du gouvernement espagnol sortant Mariano Rajoy, dans son discours lors du début du débat d’investiture.

"La coopération avec (les pays de, ndlr) la rive sud de la Méditerranée, en particulier le Maroc, sur des questions aussi cruciales que la sécurité et la migration" a été et continuera d’être l’un des grands axes de l’agenda international de l’Espagne, avait-il affirmé.

L'Espagne a été en 2015 le premier client du Maroc, à qui elle avait acheté une valeur de 49 milliards de dirhams (environ 4,5 milliards d'euros), et était également le premier de ses exportateurs.

En juin dernier, le chef de la diplomatie espagnole, José Manuel Garcia Margallo, avait indiqué le le royaume était le priorité de la politique extérieure d'Espagne, estimant que la coopération entre les services de sécurité de Madrid, Rabat et Paris, était "sans doute la plus étroite de l’histoire des trois pays".

LIRE AUSSI: