Huffpost Tunisie mg

Les troubles de sommeil en Tunisie: sous-estimés et sous-diagnostiqués

Publication: Mis à jour:
SLEEP
Shutterstock / Dmitry Melnikov
Imprimer

SANTÉ- "4% de la population masculine souffre de troubles du sommeil contre 2% de femmes", a révélé Leila El Gharbi, médecin spécialiste des troubles du sommeil et vice-présidente de la société tunisienne de médecine du sommeil.

Elle a ajouté dans une déclaration à la TAP, en marge du premier congrès national de médecine du sommeil qui se tient les 28 et 29 octobre 2016 à Tunis sur le thème “Privation du sommeil et troubles de la vigilance”, que "25 à 30 mille malades utilisent des appareils pour traiter les troubles du sommeil."

Elle a, en outre, fait savoir que des études récentes menées par la société tunisienne de médecine du sommeil ont démontré que 30% des personnes souffrant d’apnée du sommeil n’utilisent pas régulièrement les appareils respiratoires prescrits pour traiter cette affection.

Une personnes atteinte d’apnée du sommeil peut présenter des symptômes tels que des éveils nocturne à répétition, sommeil non réparateur, maux de tête au réveil, ronflement, fatigue, somnolence excessive durant la journée, diminution du niveau d’énergie, manque de concentration, diminution de la vigilance, étouffement ou suffocation pendant le sommeil, transpiration excessive durant le sommeil, perte de mémoire, irritabilité, changement de l’humeur et nervosité, dépression, anxiété, hypertension, etc.

Le but de cette rencontre est de sensibiliser les gens aux dangers de l’apnée du sommeil d’autant plus que le nombre de personnes atteintes est sous-estimé, car ils sont sous-diagnostiqués, a affirmé Leila El Gharbi.

De son côté, le président de la société tunisienne de médecine du sommeil, Mohamed Triki a fait savoir que 250 médecins de Tunisie, Algérie et France participent à cette rencontre.

De son côté, la ministre de la santé, Samira Merai Friaa a souligné à l’ouverture de cette rencontre que la Tunisie a instauré depuis 7 ans, un diplôme universitaire en médecine du sommeil à la faculté de médecine de Tunis et s’est employée à multiplier les consultations et les unités de sommeil dans plusieurs centres hospitalo-universitaires à Tunis, Ariana, Sfax et Sousse.

Elle a fait savoir que les explorations et les traitements des troubles du sommeil sont, aujourd’hui, disponibles et à la disposition du patient qui souffre d’apnée. Ce dernier, a-t-elle dit, est remboursé par la caisse nationale d’assurance-maladie.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
7 troubles du sommeil
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction