Huffpost Maroc mg

WeCasablanca: Casa Events tente d'éteindre la polémique

Publication: Mis à jour:
WECASABLANCA
WeCasablanca: Casa Events tente d'éteindre la polémique | WeCasablanca
Imprimer

POLÉMIQUE - Au centre d'une polémique sur le web depuis quelques jours, Casa Events, la société de développement local chargée de l’animation culturelle et sportive de la ville de Casablanca, a organisé jeudi soir une rencontre avec quelques journalistes, blogueurs et "influenceurs" du web, pour "échanger autour de la stratégie de la marque territoriale et son déploiement".

Objectif? Tenter d'éteindre la polémique qui a suivi le dévoilement lundi 24 octobre, de la nouvelle marque territoriale de la métropole baptisée "WeCasablanca", qui s'inscrit selon la SDL, dans le cadre d'une stratégie plus large de branding visant à inscrire la ville blanche dans l'ère des villes-marques, à l'instar de New York, Londres ou Madrid.

Mais les internautes n'ont pas entendu cette initiative de la même oreille, le logo de la marque faisant depuis l'objet de critiques sur les réseaux sociaux pour son "incohérence" ou encore sa "banalité", certains fustigeant le fait qu'il ait été réalisé à l'étranger par une agence française.

"Un Marocain a fait le logo"

Selon Mohamed Jouahri, le DG de Casa Events, le logo en question a été réalisé par Redouane Chetuan, un designer marocain indépendant résidant en France, qui a travaillé sur ce projet avec l'agence de communication MMAP, basée à Lyon.

"On a pas choisi délibérément d'aller vers une agence française. On a lancé un appel d'offre international qui était ouvert aux Marocains et aux étrangers. Des agences marocaines ont répondu et je peux vous assurer que c'était nettement plus cher que ce que nous avons aujourd'hui", a fait savoir Jouahri.

"Ce n'est pas parce que l'agence est française que nous l'avons choisie. Et puis on a exigé que la création soit faite par un Marocain. C'était marqué dans le cahier des charges", s'est-t-il justifié.

L'opération de city branding, qui accompagnera le plan de développement de la métropole d'ici 2020 doté d'une enveloppe de 300 millions de dirhams, a couté 3 millions de dirhams. Le logo, lui, aurait couté beaucoup moins, "seulement 15%" du budget réservé à la marque, soit si l'on fait les comptes, près de 450.000 dirhams.

"Fédérer" les Casablancais

La SDL a également insisté sur la volonté de "fédérer les Casablancais" autour de leur ville pour créer un "esprit d'unité". L'objectif était aussi de "traduire le message de Casablanca: la métropole à la rencontre du monde. La piste créative de la marque vient au bout du parcours", a expliqué Jouahri.

"Au delà du graphisme, il s'agit d'améliorer l'attractivité de Casablanca sur le front touristique et de promouvoir la ville dans toutes ses composantes".

A la question de savoir si une mise à jour du logo était envisageable, le responsable a estimé que "c'était encore prématuré pour le faire, la marque ayant été dévoilée il y a quelques jours à peine".

Wecasablanca.com

Outre le logo, la stratégie de city branding comprend également le lancement du site web wecasablanca.com, qui se veut "un point d'entrée unique pour découvrir la ville de Casablanca avec les différentes thématiques possibles et imaginables".

"Le site donne des informations de premier niveau par rapport notamment à l'investissement avec des informations et des éléments clés et réoriente les visiteurs que ce soit vers des restaurants, des établissements privées ou des acteurs institutionnels. Notre but est de pousser l'investisseur qui est de passage à Casablanca d'y rester et de se faire même rejoindre par sa famille", explique-t-on.

En tous cas, la SDL a visiblement réussi à convaincre une partie des invités à cette rencontre. Parmi eux, Marouane Harmach, consultant en stratégie digitale et auteur de plusieurs études au sujet de la communication politique sur les réseaux sociaux, Ismaïl Lahsini ou encore Smael Sebti, tous les deux entrepreneurs très actifs sur les réseaux sociaux.

Les Casablancais réussiront-ils pour autant à faire avec?

LIRE AUSSI: