Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Cartes de fidélité, puce téléphonique.. Ces situations où on vous a fliqués sans que vous le sachiez!

Publication: Mis à jour:
TO SPY
A man uses headphones while working at the Justice Ministry's Agency for comunications capturing in Buenos Aires, Argentina, July 14, 2016. Picture taken July 14, 2016. REUTERS/Marcos Brindicci | Marcos Brindicci / Reuters
Imprimer

SÉCURITÉ- Vous raffolez des cartes de fidélité des grandes surfaces et autres enseignes? Vous donnez volontiers une copie de votre carte d'identité à tous ceux que vous la demandent? Vous êtes l'un de ceux qui signalent sur les réseaux sociaux que vous êtes dans tel restaurant ou telle ville?...Sachez que vous mettez constamment votre vie privée en péril en exposant à tort et à travers vos données personnelles sans savoir quelle utilisation on en fait après, met en garde Chawki Gaddess, président de l'Instance nationale de protection des données personnelles (INPDP), contacté par le HuffPost Tunisie.

"Toutes ces situations où vous cédez vos données personnelles paraissent anecdotiques, anodines alors que ce n'est pas le cas, saviez-vous que ces données peuvent être vendues à de multiples organismes. Ces derniers n'ont plus besoin ainsi de faire des études qui leur coûtent des fortunes pour étudier le profil et le comportement du consommateur tunisien. Ils ont toutes ces informations gratuitement à votre insu", explique le président de l'INPDP.

Chawki Gaddes donne une liste non exhaustive des situations où vos données se baladent ainsi dans la nature en toute illégalité. Il invite les citoyens à les signaler auprès de l'instance. "On a reçu énormément de dossiers dans ce sens. Nous espérons que, de plus en plus, la culture de la protection des données émerge chez les citoyens car actuellement elle est inexistante".

Close
Pour sécuriser votre vie privée
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée


Carte d'identité électronique dans la ligne de mire de l'INPDP

le Parti Pirate tunisien a mis en garde jeudi, le 20 octobre, contre le projet de la carte d’identité électronique, soumis récemment par le gouvernement au parlement pour adoption. Il dénonce une violation de la Constitution dans la mesure où la carte contiendra des informations relatives à l’état de santé des citoyens, leurs comptes financiers et leur relation avec l’administration. Le président de l'INPDP mène une critique acerbe, lui aussi, contre ce projet de loi.

"À l'échelle internationale, la carte électronique est de mise et la Tunisie suit le mouvement mais il faut des garanties au niveau de la protection des données personnelles. Le projet de loi prévoit une carte électronique qui contiendra des informations confidentielles avec un identifiant unique ( inexistant en Tunisie) et elle sera multi-services mais seul le ministère de l'Intérieur peut la crypter. Ainsi vous ne saurez pas quelles sont les données sur vous dedans", a-t-il fustigé.

LIRE AUSSI: Tunisie-La carte d'identité électronique est-elle un outil de "flicage"?

Chawki Gaddes déplore un état d'esprit dominant au ministère de l'Intérieur qui considère la carte d'identité, non comme un papier prouvant l'identité mais comme un document de sécurité.


LIRE AUSSI:
Chawki Gaddes: "En Tunisie, on n'a pas la culture de la protection des données personnelles" (INTERVIEW)

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
8 astuces pour sécuriser sa vie privée en ligne
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction