Huffpost Algeria mg

Démantèlement du réseau à l'origine de la migration clandestine nigérienne en Algérie

Publication: Mis à jour:
MIGRANTS ALGERIA
A Sub-Saharan woman does some washing-up at the bottom of a makeshift building where she lives with other fellow migrants in impoverished conditions, on May 29, 2016, in the capital Algiers. In the past, Algeria was a land of emigration, millions of its citizens exiled to France, but in recent years it has become a destination country for many West Africans. Nigerians, Malians, Cameroonians, brave the horrors of the Sahara to find refuge in the largest country in Africa, as the crossing to Euro | FAROUK BATICHE via Getty Images
Imprimer

Le réseau qui a été à l'origine du flux migratoire clandestin de ressortissants nigériens en Algérie et dont le "coeur" se trouvait à Tamanrasset, a été démantelé, a affirmé jeudi à Alger le ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses du Niger, Mohamed Bazoum.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de son entretien avec le ministre l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, M. Bazoum a indiqué avoir procédé avec son homologue algérien à l'évaluation de la mise en oeuvre des mesures convenues entre les deux parties, notamment la question de la lutte contre la migration clandestine, plus particulièrement celle des ressortissants nigériens qui affluent en Algérie pour "se livrer à un certain nombre d'activités que nous refusons".

Le ministre nigérien a rappelé que son pays avait sollicité l'Algérie pour "travailler ensemble" dans la lutte contre ce fléau, soulignant que grâce à cette coopération, de "bons résultats" ont été obtenus dans ce cadre.

Par ailleurs, M. Bazoum a indiqué avoir "fait le point" avec M. Bedoui sur les questions de sécurité, saluant, à ce effet, les "engagements" pris par les deux pays.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.