Huffpost Algeria mg

Mobilis lancera le paiement mobile dès la promulgation des textes de loi

Publication: Mis à jour:
MOBILE PAYMENT
Photo d'illustration | Bloomberg via Getty Images
Imprimer

L'opérateur de téléphonie mobile, Mobilis, lancera le paiement mobile dès la promulgation des textes de loi le régissant, a indiqué jeudi le Président-directeur général de cet opérateur public, Mohamed Habib.

"Mobilis est techniquement prêt pour le lancement du paiement mobile et dès que les textes législatifs seront adoptés par le parlement", a précisé M. Habib sue les ondes de la Chaine III de la Radio algérienne.

Il a affirmé que le m-paiement, avec le e-paiement lancé il y a quelques semaines par des banques et entreprises dont Mobilis, est "très important pour l'économie numérique".

LIRE AUSSI: Lancement officiel mardi 4 octobre du e-paiement en Algérie

Le m-paiement permet aux consommateurs de régler des achats depuis un téléphone mobile. Cette transaction sera alors débitée soit sur une carte bancaire, une facture de l'opérateur ou un porte-monnaie électronique.

M. Habib a révélé, par ailleurs, que les investissements de Mobilis sont de l'ordre de 40 milliards de dinars pour l'année 2016.

Il a expliqué que cet investissement est consacré notamment au développement des licences 2G, 3G et aussi la 4G qui vient d'être lancée en Algérie et dont Mobilis a été classé première dans l'octroi de cette licence.

"La vision est de maintenir ce leadership en optimisant les investissements et en essayant d'aller vers la transformation digitale de l'opérateur pour devenir un opérateur moderne", a-t-il souligné, précisant que le défi actuellement est la mise en place d'"une véritable industrie du contenu local".

M. Habib a annoncé, à cette occasion, la mise en place de structures de recherche et de développement pour adapter et innover des solutions à même de permettre à Mobilis de se mettre au diapason des grandes entreprise internationales.

Il a assuré que Mobilis "ne ménage aucun effort pour améliorer la qualité de service et devenir une marque de référence qui pourrait s'exporter au niveau international, notamment en Afrique".

"Notre préoccupation première est l'amélioration de la couverture et l'optimisation du réseau, ainsi que l'accueil des clients au niveau des agences de Mobilis", a-t-il assuré.

Interrogé sur la "mauvaise qualité" du réseau de Mobilis dans certaines zones du pays ainsi qu'au niveau de certains quartiers de la capitale, il a estimé que le réseau de Mobilis, qui enregistre actuellement 17,5 millions d'abonnés à la téléphonie mobile au 30 septembre 2016, est "en constante amélioration, notamment en ce qui concerne la réduction du temps de traitement des problèmes techniques".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.