Huffpost Tunisie mg

Sahloul: Ses fractures se sont infectées, il attendrait depuis deux semaines pour se faire opérer

Publication: Mis à jour:
MAN SICK
Shutterstock / skyhawk
Imprimer

Les photos des jambes infectées d'un patient à l'hôpital de Sahloul font le tour du web depuis quelques jours.
En effet, ayant subi des fractures, Yassine Dhehidi est allé à l'hôpital, dimanche 16 octobre.
D'après sa soeur, Houda Knani, il y est resté jusqu'à mercredi sans recevoir de traitement, ce qui a engendré une infection.
Aujourd'hui, il est toujours hospitalisé, et l'opération chirurgicale n'a pas encore eu lieu.

En effet, toujours selon Houda, il n'y avait que des infirmières, le médecin ne s'est présenté que mercredi. Et comme la jambe de son frère était infectée, il ne pouvait pas procéder à une opération, car cela aggraverait le cas et pourrait mener à l'amputation.

Deux semaines après, Yassine se trouve encore à l'hôpital, il n'arrive plus à bouger ses jambes, ni son bassin, attendant qu'on l'emmène au bloc.

Le HuffPost Tunisie a contacté le service d'orthopédie de l'hôpital en question. Interrogée sur l'état de Yassine, un membre du personnel a préféré parler de l'état de l'hôpital: "Nous sommes financés par le ministère de la Santé pour recevoir 30 hommes et 30 femmes, nous avons 120 patients." expose-t-elle.

Plus que la capacité de l'hôpital et du financement ne le permet: l'hôpital Sahloul accueille des patients qui arrivent aussi des villes voisines comme Sidi Bouzid et Gafsa. Elle enchaîne: "Nous manquons de moyens et de matériels, le bloc opératoire est toujours plein."

Pour revenir au cas de Yassine Dhehidi, elle dément les propos de ses proches, assurant qu'il n'est pas possible qu'on ne lui ait pas administré des médicaments et que les médecins et les infirmiers sont toujours présents.

Sur sa page Facebook, la soeur du patient a partagé les photos des jambes infectées de son frère, appelant les responsables à effectuer un contrôle sur cet hôpital public qui négligerait la santé de ses patients.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les infections féminines les plus courantes
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction