Huffpost Tunisie mg

À la rencontre d'Anarchnowa, ce Tunisien dont la web-série cartonnne sur Youtube

Publication: Mis à jour:
ANARCHNOWA
Anarchnowa
Imprimer

Régulièrement dans le top Trends sur Youtube, la web-série tunisienne Anarchnowa cartonne sur les réseaux sociaux.

Après une première saison réussie, son premier épisode de la deuxième saison a drainé plus de 16.000 visiteurs en 3 jours.

Tournant en dérision la scène médiatique et politique à travers des "memes" ou des passages de films ou clips, Anarchnowa est ovni entre la satire et la réalité.

Toutes les vidéos commencent par cette phrase: "Ces images sont le seul héritage qui reste de la civilisation tunisienne après sa disparition en 2088. Les savants disent que ce que vous allez regarder maintenant peut avoir un impact négatif sur vos compétences intellectuelles. Les raisons qui ont poussé ce peuple au suicide restent inconnues à ce jour"

.

"Je voulais faire passer ma vision des choses parce que je ne la retrouve pas à la télévision" affirme au HuffPost Tunisie Anarchnowa.

"Tout a commencé par une blague, j'avais fais une vidéo d'une vingtaine de minutes, le premier épisode qui a été supprimé de Youtube" affirme-t-il.

Dans cette vidéo, Anarchnowa fustige la campagne menée à l'époque par le ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfance "Nos enfants dans nos yeux" ("اولادنا في عينينا") lancée en début d'année 2016, en y superposant des images des exactions commises contre de jeunes tunisiens par la police ou encore des images en relation avec l'exécution du jeune berger Mabrouk.

anarchnowa

"La campagne m'avait énervée car les gens qui y parlent, je ne les ai jamais vus ici, chez moi à Sidi Bouzid" indique t-il avant d'ajouter: "Je n'ai pas beaucoup de moyens, j'ai un pc, une connexion internet et mon cerveau et je me suis lancé dans une espèce de mash-up, web-série, zapping...en fait je ne sais même pas comment l'appeler exactement".

Parmi ses sources d'inspirations Jon Stewart et Stephen Colbert: "Je suis extrêmement fan de Jon Stewart et de Stephen Colbert et du genre qu'ils font qui est du 'political and social satire', tout comme Bassem Youssef" affirme-t-il.

Face au succès de sa web-série, Anarchnowa préfère en rire: "A propos de succès, j'écoute souvent cette chanson d'Eminem 'White America' dont les paroles vous diront exactement ce que j'en pense"

Les paroles de "White America" sont les suivantes:

"Je n'aurais jamais rêvé en un million d'années, j'aurais vu
Tant de fils de putes qui se sentent comme moi
Qui partagent le même avis
Et exactement les mêmes croyances
C'est comme une putain d'armée qui marche derrière moi
Tant de vies que j'ai touchées
Tant de colère qui ne s'adressait à rien en particulier
Simplement elle pulvérise et pulvérise
Droit à travers les ondes de votre radio
Ca joue et joue"
Traduction assurée par le site la Coccinelle

Pas de limites

Après une saison 1 de 20 vidéos , le lancement de la saison 2 a été effectué le 22 octobre 2016, et ce ne sera probablement pas la dernière.

"Je ne me suis fixé aucune limite. Anarchnowa est un trip...Tant qu'ils seront présents, je serai là" lance-t-il.

Si Anarchnowa rencontre un grand succès, il dérange: "Souvent, on signale mes vidéos sur Youtube, même si mes clips sont répertoriés 'fair use' par le site".

Si le premier épisode de la saison 1 a été supprimé de Youtube à la demande d'une chaîne de télévision privée selon lui, l'épisode 16 l'a été également suite à la demande d'une autre. "Ca a été demandé car dans l'un de mes épisodes j'ai parlé d'un feuilleton qui leur a coûté des milliards " indique-t-il.

archnowa

Si cette question pourrait relever des droits d'auteurs, il n'en demeure pas moins qu'il reçoit souvent des menaces: "Je reçois de nombreuses menaces pour me dire 'laisse tomber la politique et les policiers...ça ne te mènera nulle part. Ils essayent de remonter à toi, ils cherchent à savoir qui tu es'...mais personnellement, je les emmerde" affirme Anarchnowa.

"Je fais quelque chose que j'aime et que je n'arrêterai ni demain, ni après demain" finit-il par conclure.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.