Huffpost Algeria mg

BM: l'Algérie 156e mondiale au classement Doing Business 2017, derrière la Tunisie et le Maroc

Publication: Mis à jour:
PORT ALGIERS
A picture taken on April 2, 2015 shows the harbour of the Algerian capital northwest of Algiers. AFP PHOTO / FAROUK BATICHE (Photo credit should read FAROUK BATICHE/AFP/Getty Images) | FAROUK BATICHE via Getty Images
Imprimer

L’Algérie a amélioré son classement de sept places dans le rapport Doing Business 2017 de la Banque Mondiale, se hissant à la 156e place avec un score de 47.76 points, a indiqué cette institution financière mardi à Washington.

L'Algérie occupait la 163e place dans l'édition 2016 de ce classement, qui passe au crible le cadre réglementaire s’appliquant aux PME dans 190 économies en évaluant notamment dans quelles conditions elles peuvent lancer leurs activités, avoir accès à l’électricité, au crédit ou payer leurs impôts.

L’Algérie figure parmi les sept pays ayant réalisé des réformes pour faciliter l’accès des PME à l’électricité. Cet indicateur porte sur la qualité de l’alimentation en électricité et la transparence dans les tarifs.

Selon la Banque Mondiale, l’Algérie a réussi à "réduire la complexité de sa réglementation" en matière des affaires ainsi que les délais d’obtention d’un permis de construire.

Avec un score de 71,02 points sur 100, l’Algérie s’est classée cette année à la 77éme place en termes des délais nécessaires à l’obtention d’un permis de construire.

Cette amélioration a également concerné le volet fiscal où il a été constaté une réduction de la taxe sur l’activité professionnelle de 2% à 1% et une simplification du processus de conformité fiscale en réduisant le nombre de déclarations de revenus, relève le rapport.

La Banque Mondiale a également pris en considération les facilitations instituées en matière de création d’entreprises à travers la suppression du capital minimal exigé pour le lancement d'une PME. Dans cette catégorie, l’Algérie a réalisé un score de 77,54 points sur 100 en se classant à la 142ème place.

Pour rappel, plusieurs réformes mises en œuvre par l’Algérie en matière d’incitations à l’investissement n’ont pas été prises en compte dans le classement 2016, alors qu’elles ont été menées avec l’assistance des équipes d’experts de la BM.

Le pays se classe ainsi derrière la Tunisie (77e avec un score de 64.89 points) et le Maroc, 68e avec un score de 67.50 points.

Les deux parties avaient signé en 2014 un accord d’assistance technique visant à améliorer la position de l’Algérie dans ce classement.

Dans le cadre de cet effort, le gouvernement avait également créé un comité dédié à l’amélioration du climat des affaires.

Le classement Doing Business a été maintes fois décrié par plusieurs pays, notamment par la Chine, deuxième plus grande économie du monde, qui a réclamé sa suppression poussant la Banque Mondiale à consentir des révisions méthodologiques pour son classement en 2014.

Dans l’édition 2017, la Nouvelle Zélande a conservé la première place du classement, suivie de Singapour et du Danemark, tandis que les Etats-Unis ont reculé à la huitième place après avoir occupé la septième place dans l’édition 2016.

La Libye, l’Erythrée et la Somalie se retrouvent tout en bas de ce classement.

LIRE AUSSI: Selon le Doing Business 2016, il est de plus en plus difficile de faire des affaires en Algérie

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.