Huffpost Tunisie mg

La Tunisie un des pays en développement les moins touchés par la sous-nutrition selon une étude

Publication: Mis à jour:
UNDER NUTRITION
NOAH SEELAM/AFP/Getty Images
Imprimer

La Tunisie se classe 18eme à l'Index Global de la faim 2016 publié par l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (Ipfri), et serait ainsi un des pays en développement le moins touché par la sous-nutrition.

La Tunisie obtient ainsi un score de 5,5 sur 100, où 0 représente l'absence de "sous-nutrition" et 100 "une absence de nutrition ou une sous-nutrition sévère".

ghi

Avec un score de 13,6 sur 100 en 1992, de 9 en 2000 et de 6,2 en 2008, la Tunisie continue de lutter contre ce phénomène indique le rapport.

La Tunisie arrive ainsi au niveau Maghrébin devant l'Algérie 38eme avec un score de 8,7 et le Maroc avec un score de 9,3.

ghi

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la privation ou la sous-alimentation est définie comme la consommation de moins d'environ 1 800 kilocalories par jour au minimum

Pour réaliser ce classement, l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires a pris en compte 4 indicateurs: La part de personnes sous alimentés par rapport à la population totale, la proportion des enfants de moins de 5 ans en état de sous-alimentation aiguë, la proportion des retards de croissance chez les enfants de moins de 5 ans et enfin le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans, calculés sur les 5 dernières années.

Selon le rapport la part de personnes sous alimentés est passé de 1% de la population en 1992 à 0,4% en 2016. Seule la Turquie (0,2%), l'Argentine (0,2%) et le Montenegro (0,3%) font mieux.

Quant à la proportion des enfants de moins de 5 ans en état de sous-alimentation aiguë, ils représentent selon le rapport 2,8% en 2016 alors qu'il était de 5,3% en 1992.

Concernant la proportion des retards de croissance chez les enfants de moins de 5 ans, ils représentent 10,1% en 2016 alors qu'il était de 21,7% en 1992.

Enfin quant au taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans, il atteint 1,4% en 2016 en Tunisie alors qu'il était de 6,6% en 1992.

Il est à noter que les pays en développement dont le score est inférieur à 5 sont classés par ordre alphabétique, la différence au niveau du score étant minime selon le rapport, et parmi lesquels on trouve l'Argentine, l'Arabie Saoudite ou encore le Brésil au côté de 13 autres pays.

Parmi les pays qui souffrent le plus de sous-alimentation, l'on retrouve la Zambie, le Tchad et la République Centrafricaine.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.