Huffpost Maroc mg

"Chanson douce" de Leila Slimani parmi les finalistes du Goncourt et du Renaudot

Publication: Mis à jour:
LEILA SLIMANI
French-Moroccan writer Leila Slimani poses in Paris on September 13, 2016. / AFP / JOEL SAGET | JOEL SAGET
Imprimer

LITTÉRATURE - Le dernier roman de Leila Slimani, Chanson douce, figure parmi le quatuor de finalistes du prestigieux prix Goncourt, décerné annuellement par l’académie du même nom. Il fait aussi partie des cinq finalistes du prix Renaudot.

Ce mardi 25 octobre, l’Académie Goncourt vient en effet d’annoncer les quatre finalistes, sélectionnés parmi les neufs ouvrages présélectionnés le 4 octobre dernier pour remporter le Goncourt.

Les quatre auteurs encore en lice sont Catherine Cusset avec L’autre qu’on adorait (Gallimard), Gaël Faye avec Petit pays (Grasset), Régis Jauffret avec Cannibales (Seuil) et donc Leila Slimani avec Chanson douce (Gallimard).

Du côté du prix Renaudot, Leila Slimani est parmi les cinq finalistes sélectionnés. Elle est en concurrence avec Yasmina Reza (Babylone), Simon Libérati (California Girls), Régis Jauffret (Cannibales) et Adélaïde de Clermont-Tonnerre (Le dernier des nôtres).

Les noms des vainqueurs des deux prix seront annoncés le 3 novembre au restaurant parisien Drouant.

A ce jour, trois Marocains ont remporté le Goncourt. L’écrivain Fouad Laroui a remporté en 2013 le Goncourt de la nouvelle pour L’étrange affaire du pantalon de Dassoukine. En 2009, le Goncourt de la poésie est revenu à Abdellatif Laâbi pour l’ensemble de son oeuvre. Mais c’est Tahar Ben Jelloun qui a été le premier à décrocher le précieux sésame avec son roman La nuit sacrée en 1987. En revanche, le Renaudot n'a jamais été remporté par un auteur marocain.

LIRE AUSSI: "Chanson douce", le dernier roman de Leïla Slimani, en lice pour les prix Goncourt, Renaudot et Flore