Huffpost Maroc mg

Le parc archéologique de Sidi Abderrahmane ouvrira bientôt ses portes

Publication: Mis à jour:
MARABOUT
Îlot de Sidi Abderrahmane, avant le démarrage des travaux du nouveau site archéologique | Wikipédia
Imprimer

ARCHÉOLOGIE - Un site préhistorique majeur. C’est par ces mots que le ministre de la Culture Amine Sbihi décrit Sidi Abderrahmane, cet îlot rocheux situé sur la corniche de Casablanca, à quelques mètres du parc d'attraction Sindibad.

Bientôt, le lieu accueillera un parc archéologique sur 5 hectares, composé d’un centre d’interprétation archéologique et de deux parcours paysagers. L'état d'avancement des travaux est de 98%, lit-on dans le Projet de loi de finance (PLF) 2017.

Le site ouvrira ses portes d'ici la fin de l'année, au plus tard début 2017, nous confie Abdellah Alaoui, directeur du patrimoine culturel au ministère de la Culture.

Le premier parcours mettra en scène les points culminants du site, tandis que le second abritera des ateliers d’initiation à la fouille archéologique.

Le centre d’interprétation comprendra une salle d’exposition permanente, des boutiques, un espace multimédia, un laboratoire, un bureau d’archives et une administration.

Le financement (environ 40 millions de dirhams) est assuré par la société Sindipark (filiale de Sindibad Beach Resort, dont les deux actionnaires sont Alliances et Somed), qui gère le parc d’attraction Sindibad, dans le cadre d’une convention d’aménagement signée avec la ville de Casablanca.

Le parc, qui devait initialement ouvrir ses portes au grand public fin 2015, est piloté par le ministère de la culture et réalisé par Casa Aménagement, une des Sociétés de développement local (SDL) les plus en vue et dont les principaux projets sont la construction du futur Grand théâtre de Casablanca, ainsi que la mise à niveau du Parc de la Ligue Arabe et du Complexe Mohammed V, ou encore le zoo d’Aïn-Sebaâ…

Close
10 musées marocains à visiter absolument
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée