Huffpost Algeria mg

Le Prix Assia-Djebar reporté à décembre

Publication: Mis à jour:
ASSIA DJEBAR
PARIS, FRANCE - SEPTEMBER 8; Assia Djebar, French / Algerian writer poses during portrait session held on September 8, 2005 in Paris, France. (Photo by Ulf Andersen/Getty Images) | Ulf Andersen via Getty Images
Imprimer

Le Prix Assia-Djebar du roman, décerné pour la première au 20e Salon international du livre d'Alger (SILA, novembre 2015), a été reporté pour le mois de décembre 2016 "en accord avec le ministre de la Communication Hamid Grine", a indiqué lundi à Alger le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi.

" Nous avons décidé de ce report pour faire du Prix Assia-Djebar un prix national décerné en fin d'année, en dehors des ‘calculs’ du Salon", a dit le ministre de la Culture.

M. Mihoubi qui était l'invité du forum de la Chaîne I de la Radio algérienne a également fait savoir que "le jury du Prix avait rencontré des difficultés à délibérer dans les délais", lui permettant de désigner les lauréats durant le 21e Sila qui s'ouvre jeudi à Alger.

Le Prix Assia-Djebar, du nom de l'écrivain, historienne et cinéaste algérienne disparue en février 2015, est cofinancé par l'Anep (Entreprise nationale de communication, d'édition et de publicité) et l'Enag (Entreprise nationale des arts graphiques), dépendant respectivement des ministères de la Communication et de la Culture.

Au lendemain de l'annonce des trois lauréats du Prix (en Arabe, en Tamazight et en Français), la presse algérienne avait rapporté les critiques des éditeurs concernant l'organisation de la cérémonie et le "manque de communication" autour de l'événement et des romans candidats.

Ces mêmes éditeurs avaient, par ailleurs, regretté qu'aucune "Short List" de finalistes n'ait été annoncée avant la désignation des lauréats.

LIRE AUSSI: Prix Assia Djebar: bronca chez des éditeurs et auteurs algériens, qui fustigent une organisation défaillante

A une question sur l'organisation du 21e SILA, prévu jusqu'au 5 novembre, le ministre de la Culture a indiqué que les éditeurs exposants avaient été soumis à deux critères: "nouveauté des publications proposées à la vente (moins de deux ans) et obligation de fournir un catalogue au moins un mois avant le début du SILA".

Près d'un milliers d'éditeurs - 671 étrangers représentant 50 pays dont l'Egypte comme invité d'honneur- participent au 21e SILA. Des réserves ont été émises sur 131 titres, selon son commissaire, Hamidou Messaoudi.

Grand rendez-vous annuel du livre et des lecteurs, le 21e Sila propose une programmation mettant à l'honneur la littérature et les écrivains, tout comme les éditeurs algériens qui ont privilégié le roman avec pas moins de quatre-vingt nouveaux titres.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.