Huffpost Maroc mg

Le phénomène Saad Lamjarred expliqué par lui-même sur TV5 Monde (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MUSIQUE - Alors qu'il cumule les centaines de millions de vues sur YouTube, le chanteur de "Ghaltana" et "Ana Machi Sahel" était l'invité de l'émission Maghreb-Orient Express (MOE) sur TV5 Monde, dimanche 23 octobre.

Saad Lamjarred, en pleine tournée mondiale et qui sera en concert à Paris ce samedi 29 octobre, n'a pas manqué de défendre sa marocanité sur le plateau de télévision, rappelant que sa musique est "d'abord marocaine, avec des touches khaliji", comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus.

"Les gens respectent le chanteur quand il exprime son identité"

"Ce qui réunit les deux musiques, ce sont les rythmes. C'est peut-être ce qui explique le succès de mes chansons dans les pays du Golfe et dans le monde arabe", estime-t-il. "Mais j'essaie surtout de faire du travail de qualité. De la qualité, de la qualité et encore de la qualité", martèle le chanteur.

"Si une chanson est bonne, elle atteint rapidement son public. L'identité du chanteur peut aussi s'exprimer dans sa musique. Par exemple, j'essaie de préserver ma marocanité et d'apporter une touche marocaine. Les gens respectent le chanteur quand il exprime son identité", estime Saad Lamjarred.

Le chanteur originaire de Rabat a su également bien s'entourer: ses clips "Lm3allem" et "Ghaltana", signés Amir Rouani, très colorés et inspirés par l'univers de Mad Max, ont beaucoup fait parler d'eux. Celui de "Ana Machi Sahel", un travail collaboratif avec ses fans, a rapidement fait le buzz.

La culture marocaine hors frontières

L'artiste de 31 ans, qui compte aujourd'hui plus de 2,6 millions de fans sur Facebook et près de 4 millions sur Instagram, provenant des quatre coins du monde, dit être heureux qu'"enfin, notre culture marocaine commence à sortir du monde arabe".

LIRE AUSSI: