Huffpost Maroc mg

L'ONCF se mobilise pour accompagner la COP22

Publication: Mis à jour:
ONCF
Imprimer

COP22 - A quelques semaines de la 22e conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, que le Maroc doit accueillir du 7 au 18 novembre 2016, l’Office national des chemins de fer (ONCF) se mobilise.

Lors d'une conférence de presse tenue le 14 octobre dernier, le directeur général de l'office, Mohamed Rabie Khlie, a présenté un plan d’action détaillé pour l’accompagnement de ce rendez-vous crucial pour la planète.

Celui-ci s’articule autour des quatre initiatives phares développées par ses effectifs, à commencer par le Train du climat.

Un train vert

Il s’agit d’une exposition itinérante ouverte à tous les publics, avec un large créneau réservé aux établissements scolaires. Elle se veut didactique et ludique autour des causes et impacts des changements climatiques, notamment en Afrique et au Maroc. L’objectif étant de sensibiliser et mobiliser les citoyens acteurs pour préserver notre planète.

Ce "train vert" fera escale dans 12 villes du royaume, du 20 octobre au 18 novembre, à savoir Casablanca, Rabat, Kénitra, Meknès, Fès, Taza, Oujda, Nador, Tanger, Khouribga, Safi et enfin Marrakech comme gare terminus où le Train du climat restera ouvert au grand public durant les 11 jours de la COP22.

Assises de la mobilité durable

Les premières "Assises de la mobilité durable au Maroc" seront également au rendez-vous. L’ONCF et un collège de partenaires internationaux, africains et locaux se sont engagés et mobilisés pour placer la mobilité durable dans l’agenda de la COP22. La première édition sera organisé à Casablanca le 3 novembre prochain, avec pour thème " Enjeux climatiques: quel système de transport pour demain ?".

Le choix du thème a été décidé au regard des évolutions et des options de la mobilité qui demeurent corrélées au réchauffement climatique, imposant la nécessité, voire l’urgence, d’interpeler tous les acteurs pour agir vite en faveur d’une mobilité durable et responsable.

L’objectif de ces assises est de proposer un manifeste qui sera adressé, au nom des professionnels et des parties prenantes de la mobilité durable, aux négociateurs de la COP22 pour favoriser l’éligibilité des projets de mobilité au Fonds Climat prévu à l’horizon 2020.

Une RSE engagée

Dans le cadre de la responsabilité sociétale et environnementale (RSE) de l’entreprise, l'ONCF est déterminé à renforcer sa mission de transport naturellement écologique.

L’office a réalisé son premier bilan carbone ayant confirmé les performances du ferroviaire en tant que mode offrant des solutions de mobilité en phase avec la lutte contre le changement climatique.

Un bilan éloquent comme en témoignent quelques indicateurs: le niveau d’émission de CO2 du rail représente seulement 0,47% des émissions globales de gaz à effet de serre (GES) du Maroc et 2,6% des émissions du secteur de transport pour une part de marché de 8,5%.

Appliqué au passager par kilomètre, ce niveau est sept fois moins important que la voiture, six fois moins que l’autocar, 2 fois moins que le tramway et 25 fois moins que l’avion. De plus, avec 32 millions de tonnes de marchandises transportées en 2015, le mode ferroviaire a permis d’éviter 70% d’émissions de CO2 (soit 428 000 tonnes de CO2 ).

De même, l’ONCF s’est engagé dans une démarche d’Efficacité Energétique en certifiant, dans une première étape, son siège social ainsi que la gare de Marrakech aux normes ISO 50001 assurant ainsi son autonomie électrique (50%) grâce à l’installation de panneaux photovoltaïques et ce, en plus de la certification de ladite gare ISO 14001. Cette démarche qui a concerné ces deux sites pilotes sera étendue progressivement à d’autres établissements de l’Office.

Bien entendu, ce bilan constitue pour l’ONCF un premier jalon dans l’identification des gisements de réduction des émissions de GES au regard des engagements pris par notre pays à moyen terme. D’ici à 2020, l’office s’est fixé comme objectif de réduire de 10% ses émissions de GES et de 20% de sa consommation d’énergie.

Les participants transportés par train

Parmi les actions phares de l'ONCF mises en place pour la COP22, il y a aussi le transport par train de ses participants. C’est l’un des éléments clés pour la réussite de la COP22, qui accueillera à Marrakech des milliers de participants.

Pour faciliter les déplacements, l’ONCF mobilise ses moyens humains et matériels en renforçant la capacité de ses trains et en programmant des dessertes charters à destination de Marrakech. La mobilisation comprend notamment une offre de transport renforcée, ainsi qu’un service d’accueil et d’orientation dans les principales gares concernées par l’évènement.

Par ailleurs, l'ONCF a dévoilé lors de cette conférence de presse sa nouvelle campagne institutionnelle à 360°, mettant en avant la vocation de mobilité durable du mode ferroviaire "ami de l’environnement"

A travers ces initiatives, l’office opérateur de mobilité à bas carbone de par sa nature, se veut un acteur engagé de la COP 22 qui se tient sur une terre africaine et arabe, porteur d’espoir pour une action mondiale et solidaire en faveur de notre planète.