Huffpost Maroc mg

Démantèlement de l'une des plus grandes plantations de marijuana jamais découvertes en Espagne

Publication: Mis à jour:
CANNABIS PLANT
Cannabis plants are pictured in a grow room in a state-owned agricultural farm in Rovigo, about 60 km (40 miles) from Venice, September 22, 2014. Italy legalised marijuana for medical use last year, but the high cost of buying legal pot in a pharmacy meant few people signed up. Starting next year, a high-security lab in a military compound in Florence will grow cannabis for Italy's health care system in an experiment the government says could bring safe, legal and affordable marijuana to suffer | Alessandro Bianchi / Reuters
Imprimer

DROGUE - La Garde civile espagnole a annoncé dimanche le démantèlement de la plus grande plantation de marijuana de la région d’Aragon (nord-est) et l’une des plus grandes jamais découvertes en Espagne, lors d’une opération qui a permis l’arrestation de sept trafiquants de drogue.

Dans un communiqué rendu public, la Garde civile a précisé que cette plantation, située dans la localité de Villarluengo (province de Teruel), occupait une superficie de 12.000 m2 et comptait quelque 8.000 plants de marijuana cultivés sous serre.

Cette plantation a été découverte après plusieurs mois d’investigations, suite à des informations faisant état de l’existence probable de ce genre de culture dans la province de Teruel, a ajouté le communiqué, notant que les investigateurs se sont confrontés à la difficulté de localiser avec précision cette plantation et de déterminer les personnes impliquées dans cette activité illégale.

Sept suspects arrêtés

Les agents de la Garde civile ont également découvert, lors de cette opération, un laboratoire sophistiqué destiné à l’expérimentation des différentes variétés de cette plante, à sa transformation et à sa distribution.

Une trentaine d’agents de la Garde civile et un hélicoptère ont été mobilisés dans le cadre de cette opération, qui a permis la saisie d’argent liquide, de divers matériels de communication et dispositifs informatiques utilisés par les trafiquants, en plus de l’arrestation de sept suspects, dont quatre Espagnols, deux Indiens et un Sénégalais.

LIRE AUSSI: Et si le Maroc légalisait le cannabis?