Huffpost Algeria mg

25.000 étudiants palestiniens diplômés des universités algériennes

Publication: Mis à jour:
222AA5FDBCA147614AB09488EC7A4309_XL
APS
Imprimer

Le nombre de Palestiniens diplômés des universités algériennes a atteint les 25.000 depuis l'indépendance de l'Algérie, selon le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tahar Hadjar.

Le ministre intervenait samedi à Alger lors d'une cérémonie de distinction en l'honneur d'étudiants palestiniens diplômés en 2016 des universités algériennes, organisée par l'ambassade de Palestine à Alger.

Lors de cette cérémonie, à laquelle ont assisté, aux côtés de l'ambassadeur de Palestine, Louaï Aissa, des représentants de corps diplomatiques arabes accrédités en Algérie, 150 étudiants palestiniens ayant obtenu leurs diplômes en 2016 dans différentes spécialités ont été récompensés.

Dans une allocution prononcée à l'occasion, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a réaffirmé la position indéfectible de l'Algérie vis-à-vis de la cause palestinienne. Il a souligné que les Palestiniens sont les plus nombreux dans nos universités, après les Algériens, atteignant cette année 25.000 étudiants.

"Depuis son indépendance, l'Algérie traite les étudiants palestiniens comme des Algériens dans tous les domaines, notamment s'agissant des conditions d'accès aux universités ou d'inscription dans toutes ses universités sans exception aucune", a-t-il déclaré.

Il a salué cette première initiative du genre de l'ambassade de Palestine de distinguer les étudiants palestiniens diplômés des universités algériennes en 2016 s'engageant à ce que son département ministériel "contribue à l'avenir à ce genre d'initiatives par le biais des universités ou du ministère".

"Vous pouvez être fiers de cette distinction et de votre réussite après des années de labeur et d'efforts. Je suis convaincu que vous serez, où que vous soyez, les meilleurs ambassadeurs de votre pays la Palestine, en premier lieu, puis de l'Algérie et de ses universités".

De son côté l'ambassadeur de Palestine Louaï Aissa, a mis en exergue dans son allocution l'importance de l'émancipation, par le savoir et de la science, comme une forme de résistance du peuple palestinien.

"La science revêt pour nous une place importante et stratégique, car elle nous a aidé à préserver notre équilibre malgré la crise, et ce , afin de contribuer au développement de notre pays", a ajouté M.Louai.

L'ambassadeur a également saisi l'occasion pour saluer le rôle de l'Algérie dans "la formation du cadre palestinien", affirmant que les universités algériennes ont "été ouvertes historiquement aux étudiants palestiniens et que le nombre de bourses d'études offert aujourd'hui à nos étudiants est plus important par rapport à celui accordé par d'autres pays arabes et étrangers" .

"Les Palestiniens sont fiers des étudiants diplômés des universités algériennes, nous tenons à cet effet, à remercier l'Algérie pour sa participation à la construction de notre Etat", ajoute l'ambassadeur de Palestine.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.